> > -LIEU À DÉCOUVRIR > Critique restaurants > La porte grecque de Joliette, restaurant familial sans complexe

La porte grecque de Joliette, restaurant familial sans complexe

par Benoit Laporte le 26 février 2011

dans Critique restaurants

Par affaires, mon vieux père fréquentait les meilleurs restaurants de Montréal. Bonne fourchette, il prétendait que la nouvelle cuisine était faite pour les anorexiques. Dès l’ouverture de ce restaurant familial en 1989, il en est devenu un adepte. Apportez votre vin, portions gargantuesques, sans flafla. Comme un souper en famille.

Une popularité qui fait du bruit

Situé au nord de Joliette, s’y mélangent cols blancs, cols bleus, villégiateurs, collègues de travail, étudiants et groupes d’amis, dans un brouhaha qui frôle la limite acceptable pour les tympans. En fait, en vous fermant les yeux, vous vous croiriez à la cabane à sucre. Des partitions ou murets pourraient être installés pour couper le bruit. Parce qu’il est évident que les gens haussent la voix du fait qu’il est difficile de converser, dans une spirale sans fin. Pour moins de bruit, privilégiez une table dans la serre, avec vue imprenable sur le stationnement.

Votre réservation peut attendre

Ce restaurant est réputé pour ses files d’attente et son manque de respect des réservations. Il vous est inutile de réserver pour le souper du vendredi ou samedi, vous aurez à attendre. Alors, passez en période hors pointes ou plus tard en soirée, le week-end.

Manger collé collé

Le décor n’a pas changé depuis son ouverture. Les mêmes photos laminées de la Grèce, les mêmes tables cordées comme pour un brunch des Chevaliers de Colomb. La circulation est hasardeuse du fait des serveuses débordées, qui courent avec leurs cabarets, dans les allées étroites. Malgré tout, elles sont souriantes et très professionnelles. Font aussi partie du forfait, les verres à vin givrés et carrés, les napperons de papiers et les menus plastifiés, si faciles à laver.

Huile, sel et ail

Je n’ai jamais visité la Grèce. Je sais que les Grecs adorent cuisiner à l’huile d’olive, le feta et la pâte filo. Mais l’ail, je ne sais pas. Mais ici, tout baigne dans l’ail. Le riz, poisson, crevettes, langoustines et même le pain, qu’il est impossible d’obtenir sans ail. Essayez, vous verrez.

Grillades, fruits de mer et brochettes

Les portions de ce restaurant sont très généreuses. Même trop. La salade César servie avec mon assiette de calmar était gargantuesque. Tellement qu’il m’a été impossible de la finir. Ce qui est exceptionnel dans mon cas. Le calmar était bon, mais un peu trop frit et gras.

Mes compagnons de table ont adoré leur shish-kebab, souvlaki et brochette de pétoncle; immense, goûteuse et cuite à point. Les steaks et cuisses de grenouille (à l’ail) font aussi la renommée de leur table.

Un bain de foule, en campagne

Si vous n’aimez pas ce type de restaurant, digne des célébrations à la fin des livres d’Astérix, allez ailleurs. Mais les gens de Joliette et St-Charles Borromée, indéniablement, s’y plaisent et adorent ce type de cuisine. Depuis 20 ans. Comme un souper du temps des fêtes, tout est trop. Mais le trop c’est pas mal, une ou deux fois par année.

Comme le disait un copain, rencontré sur les lieux :

Un repas à La porte grecque avec des amis, c’est mieux qu’une visite chez ton psychologue. Mais pas très bon pour ton cardiologue.

Leur slogan? Ici tout baigne!

Restaurant La Porte grecque
1900, rue de la Visitation
Saint-Charles-Borromée, QC

(au nord de Joliette)

Tél. : 450-759-8999

À ne pas se méprendre avec La Porte Grecque Estiatorio, de Dollard-des-Ormeaux, QC

Sommaire
Date de la critique :
Item :
La porte grecque de Joliette, restaurant familial sans complexe
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray

Soumettre un commentaire