> > -LIEU À DÉCOUVRIR > Critique restaurants > Restaurant La Fornarina, la Petite Italie festive

Restaurant La Fornarina, la Petite Italie festive

par Benoit Laporte le 4 septembre 2010

dans Critique restaurants



Je n’avais jamais vraiment fréquenté La Petite Italie si ce n’est que de l’avoir traversé en automobile par la rue St-Laurent. Je savais que ce quartier grouillait de bons petits restaurants, pour ceux qui aiment la cuisine italienne, ce dont je ne raffole pas particulièrement.

La surprise

Quand j’ai été invité à une réception-surprise pour une amie au restaurant La Fornarina, j’étais quand même intrigué d’y mettre les pieds. La Fornarina, qui veut dire la boulangère en italien, est aussi le nom d’une toile très connue du peintre Raphaël, réalisée vers 1518.

Une salle sans caractère

Un samedi soir, l’endroit est bondé par plusieurs groupes avec de nombreuses tables en parallèle. Le restaurant est étalé sur 3 niveaux et nous étions confinés dans la salle de réception, au deuxième étage. Un musicien chanteur, qui faussait tout autant qu’Assurancetourix, nous a torturés toute la soirée.

J’avoue que la salle était relativement petite pour le nombre de convives. Cet endroit aurait tout aussi bien pu servir de salle de réunion de fonctionnaires, sans décoration, si ce n’est de grands miroirs pour fausser l’effet de grandeur. Le menu était photocopié de façon grossière sur une feuille de papier coupé à la tranche, où plusieurs ingrédients étaient illisibles.

On comprend que dans le cas d’une réception le menu est réduit. Pas de pizza cuite au four à bois (leur spécialité), mais l’incontournable poitrine de poulet aux poivres verts, crème et cognac (Petti di Pollo al Pepe Verde), le filet de saumon au vin blanc, ail et échalotes (filleto Di Salmone), et le veau pané, sauce tomate et mozzarella (Vitello Parmigiana). Nous avons gouté aux deux derniers plats. Le saumon était exquis, bien que trop cuit. Le veau, comme il le faut, juste assez tendre et comblait nos attentes.

La fête italienne

J’ai descendu visiter la salle à manger du rez-de-chaussée et du sous-sol où les gens avaient l’air de bien s’amuser. Il m’est difficile de parler de l’atmosphère du restaurant puisque nous étions cantonnés dans une salle distincte, sans personnalité. Toute l’année, un air de fête règne sur cet arrondissement parsemé de boutiques de mets italiens, de terrasses et de restaurants au décor baroque rappelant la Rome antique.

La Fornarina
6825, boulevard Saint-Laurent (Petite Italie)
Montréal
H2S 3C8
514-271-1741

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Restaurant La Fornarina, la Petite Italie festive
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray


1 Nathalie 15 octobre 2010 à 19:46

We were there about 14 months ago…Food and service were great…Straciattella = delicious, Carbonara=awesome…I quickly realized that the wall right beside us was quite filty – dirty, drops of wine, grease, the wood trim had a coat of something else than varnish…I very discretly told the waiter as we were paying and leaving, we were at the cash…he obviously felt bad and I am sure he notify the appropriate person(s)…my husband went back for the first time after that event, today. I was mad when he told me nothing had changed…so if they don’t care about what
we can see, I don’t even want to know about the kitchen…

Soumettre un commentaire