> > -LIEU À DÉCOUVRIR > Critique restaurants > Restaurant Peteys au New Hampshire, fruits de mer LIVE FRIT OR DIE

Restaurant Peteys au New Hampshire, fruits de mer LIVE FRIT OR DIE

par Benoit Laporte le 30 juillet 2012

dans Critique restaurants, Voyage



Le New Hampshire est un des États de la Nouvelle-Angleterre le plus à droite des États-Unis. Il a d’ailleurs été le premier des 13 états originaux a déclarer son indépendance de la Grande-Bretagne, en janvier 1776. Il est le premier état à voter au primaire des élections américaines. Plus du quart de la population est d’origine canadienne-française, immigrée entre 1830 et 1940.

Ici les taxes sont inexistantes, ni taxe de vente, ni impôts sur le revenu, tant au niveau de l’état qu’au niveau municipal. L’alcool, les cigarettes et l’essence sont offerts à des prix imbattables, parce que peu taxés. Ici tous les magasins sont des boutiques hors-taxes.

Restaurant à Rye, au nord d’Hampton Beach

Aussitôt arrivé au nord de Hampton Beach, je m’informe à propos des bonnes tables de fruits de mer aux alentours. La patronne du camping insiste pour me recommander le meilleur endroit du coin. Oubliez tous les autres restaurants, c’est le seul qui en vaut vraiment la peine, qu’elle me dit. Ouf, la marche est haute.

Après avoir longé la mer et ses plages parsemées de rochers et de baigneurs courageux, nous sommes finalement arrivés au lieu tant vanté. Situé entre l’océan Atlantique et un bras de mer, l’endroit est original. La petite route qui y mène est sillonnée par les Sunday Drivers qui reluquent les belles maisons, hors de prix. Pleines de couleur, ces mansardes de pêcheur me semblent « sur l’acide ». Un immense phare bidon nous accueille. Une affiche extérieure illuminée annonce le menu du jour, bordée de bouées de pêcheurs qui pendent un peu partout sur les murs.

Juste assez typique

Première déception : le minuscule stationnement est bondé. Sans aucune ligne peinte sur le bitume, les véhicules sont garés ici et là. Malgré la circulation dense, nous nous garons le long de la plage, à nos risques, et périls.

Après notre arrivée, on nous remet une espèce de réveil matin qui sonnera lorsque notre place sera disponible. Je jette un rapide coup d’œil furtif à l’intérieur. Petit, mais sympathique. Deux salles distinctes : à l’avant le casse-croute rapide, doublé d’un comptoir pour emporter. Tables champêtres avec nappe de plastique, chaise droite, les murs couverts d’une collection d’artefacts de pêcheur. Sans oublier la vue imprenable sur le stationnement. L’autre salle est plus typique. Une vingtaine de banquettes confortables. Et les incontournables cages à homard et bateaux en bouteille. Et j’oubliais, le requin empaillé. La totale. Et à l’arrière, un coup d’œil salin sur le bras de mer.

Friture de qualité

Nous sommes aux États-Unis, vous aurez deviné que la plupart des poissons sont frits. Mais le menu spécifie Lightly Bathered (légèrement pané). C’est en effet délicieux et pas trop imbibé d’huile à friture et de panure. Mais à la longue, le goût s’estompe et le palais s’engourdit.

J’ai risqué le calmar (calamar, comme ils disent). Fameux. Probablement un des meilleurs que j’ai goûté. Nos voisins se farcissent une montagne de crevettes panées. Drôle de façon de camoufler le goût si délicat de ce fin crustacé. Leur Clam Chowder (chaudrée de palourde) est aussi réputée et à essayer.

Le ventre bien rond, nous avons marché le long de la plage, histoire de brûler les centaines (milliers?) de calories accumulées. Nos yeux se ravissent des belles demeures bordant l’océan. Sans doute le dessert le plus exquis, et sans calories.

La critique de Trip Advisor leur attribue une cote de 4/5, avec 77 commentaires.

Petey’s Summertime Seafood & Bar
1323 Ocean Blvd
Rye, New Hampshire 03870 USA

Tel. 603-433-1937
info@peteys.com

www.peteys.com


Agrandir le plan

Et une vidéo promotionnelle assez tapageuse, mais informative

 

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Restaurant Peteys au New Hampshire, fruits de mer LIVE FRIT OR DIE
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray


Soumettre un commentaire