> > -LIEU À DÉCOUVRIR > Spectacles Concerts > Le plus beau voyage avec Claude Gauthier, Pierre Létourneau, Pierre Calvé et Jean-Guy Moreau

Le plus beau voyage avec Claude Gauthier, Pierre Létourneau, Pierre Calvé et Jean-Guy Moreau

par Benoit Laporte le 29 septembre 2010

dans Spectacles Concerts



Né à la fin des années 50, je n’ai jamais connu les boîtes à chansons. Par contre, les chansons de Claude Gauthier (71 ans), Pierre Calvé (71 ans) et Claude Létourneau (72 ans) ont fredonné très tôt dans ma tête d’enfant et d’adolescent. Début 70, j’ai acheté un disque déjanté de l’humoriste Jean-Guy Moreau (67 ans) qui a fait le bonheur d’un adolescent atypique. Je me désolais un peu de voir Claude Gauthier, ce grand auteur québécois, être obligé de tourner des commerciaux télé de Muslix ou de jouer dans le téléroman Chambre en ville à TVA, pour gagner sa vie.

La nostalgie vend bien

À Ste-Agathe, assis dans l’historique théâtre Le Patriote de 650 places, à deux pas du metteur en scène de ce spectacle Robert Charlebois (66 ans), je voyais défiler sur écran géant les photos des bardes qui ont fait la renommée de cet endroit et la patine de ce monument.

En lever de rideau, le fils de Charlebois, Jérôme, nous surprend avec une série de chansons amusantes et inspirées. On est un peu surpris par la présence de ce jeunot, mais le papa a pensé que ce serait une bonne idée de donner un coup de pouce à la carrière de fiston.

Suivra Jean-Guy Moreau qui nous revient avec le personnage de René Lévesque. Du déjà vu. Les trois autres protagonistes feront leur tour de chant, avec quelques-uns de leurs grands succès. L’accompagnement est fait par deux piliers de la musique au Québec, le jazzman Michel Donato (68 ans) à la contrebasse et Michel Robidoux (67 ans) à la guitare, celui-là même qui a accompagné Charlebois en 1968 dans l’Ostidshow et composé Jaune de Jean-Pierre Ferland.

Un spectacle bien rodé, à la glucosamine

En deuxième partie, on a droit à l’interprétation d’une série de succès des plus grandes dames de la chanson québécoise. Moreau y va de sa plus belle voix, qui n’est pas vilaine. Les chansons interprétées en groupe perdent un peu de leur profondeur, mais me permettent de faire de très beaux clichés photographiques.

Ensuite, chacun revient avec une seconde ronde de chansons, en y insérant une nouvelle composition, avec un succès inégal. Les voix de Gauthier et Létourneau sont demeurées assez juste, malgré leurs soixante dizaines.

Une troisième vie pour le troisième âge

Malgré l’aura qui flotte au-dessus de ce spectacle, il y a quelques points à améliorer. Notre ami Pierre Calvé a un peu tendance à forcer sa voix et perdre la note. Il devrait se contenter de rendre ses chansons, sans trop en mettre. Quant à Pierre Létourneau, son costume de scène, veston de cuir d’un autre temps et pantalon ample, demeurera un sujet de conversation pour les critiques de mode.

En deuxième partie du spectacle, j’aurais aimé que l’on donne plus de place à Jérome Charlebois. Il est talentueux, mais malheureusement il est un peu jeune pour la moyenne d’âge des spectateurs.

J’ai aussi remarqué que plusieurs pistes de musique sont préenregistrées, comme les sonorités d’accordéon ou de piano pendant Le plus beau voyage. Probablement parce que l’ancien musicien, Francis Covan, était lui-même un multi-instrumentiste, ce que n’est pas Michel Robidoux.

Je n’ai rien conte Moreau et ses imitations, mais à part les chansonniers français (Brassens, Brel, Aznavour…) ses monologues sont un peu trop longs. Les imitations de René Angélil et du maire Drapeau sont interminables. Il devrait se concentrer sur la chanson, ce qu’il fait assez bien.

Nous aurions pu profiter de ces trois heures de spectacles, avec un entracte de 20 minutes, pour écouter beaucoup plus de succès de Gauthier et Létourneau. J’aurais bien voulu entendre les autres incontournables de Gauthier comme La Tête en fleur, Parlez-moi de vous, Geneviève, Ton nom ou ceux de Létourneau tels De l’autre côté de la clôture, La vie de ville, Seul avec toi, Les secrétaires de bureau.

Le spectacle dans le confort de votre foyer

La bonne nouvelle est que vous pouvez maintenant déguster l’essentielle de ce spectacle, les deux pieds sur la bavette du poêle, avec la parution du nouveau disque Il était une fois… La Boîte à Chansons.

Depuis le printemps 2009, ils ont donné près d’une centaine de spectacles. Vous pouvez consulter l’horaire des prochains spectacles, qui devraient se terminer au printemps 2011.

Claude Gauthier chantait dans Le plus beau voyage, des paroles qui pourraient très s’appliquer à cette série de spectacles.

J’ai refait le plus beau voyage

De mon enfance à aujourd’hui
Sans un adieu, sans un bagage
Sans un regret ou nostalgie

J’ai revu mes appartenances,
Mes trente-trois ans et la vie
Et c’est de toutes mes partances
Le plus heureux flash de ma vie!

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Le plus beau voyage avec Claude Gauthier, Pierre Létourneau, Pierre Calvé et Jean-Guy Moreau
Cote de l’auteur :
51star1star1star1star1star


1 Guy Lamarche 16 août 2011 à 13:43

qui donc pourra m’aIder à trouver un exemplaire d’un disque extraordinaire qui s’appelait: «Alouette, gentille alouette, je t’y plumerai» par Jean-Guy Moreau et distribué en 1971 par Trans-Canada ( TSF-1428).

2 Benoit Laporte 5 juillet 2012 à 22:51

Bonjour

après le décès de Jean-Guy Moreau, le 1er mai 2012, tous les spectacles sont maintenant annulés. En espérant revoir les autres continuer à nous faire revivre tous ces bons souvenirs.

Soumettre un commentaire