> > -TRUC ET CONSEIL > Comment fabriquer un réservoir pour récupérer l’eau

Comment fabriquer un réservoir pour récupérer l’eau

par Benoit Laporte le 22 septembre 2011

dans -TRUC ET CONSEIL



La mode est à la récupération et le stockage de l’eau de pluie dans des cuves ou des citernes à grande capacité, afin de se constituer des réserves de ce précieux liquide.

Nul besoin d’unpe pompe à eau pour obtenir de la pression, ou encore de traitements coûteux et de filtres pour son assainissement. Les récupérateurs d’eau peuvent servir à alimenter tous les appareils sanitaires de la maison ou simplement une petite fontaine, avec un débit relativement stable.

Vivre sans service d’aqueduc

Lorsque vous possédez une maison dans un lieu isolé,vous avez rarement accès à un réseau public d’aqueduc.  Vous avez le choix de pomper votre eau directement d’un cours d’eau, de faire forer un puits artésien ou de vous alimenter à une source.

Dans le cas qui nous intéresse, plusieurs chalets sont branchés sur une source qui fonctionne presque 12 mois par année.  Cette source qui jaillit du roc en haut d’une montagne a tendance à se tarir, lors des périodes de canicule et de sécheresse des mois d’été.  Mais les autres mois de l’année, la source coule librement, même pendant le rude hiver, si les tuyaux sont bien isolés par la neige abondante.

Et pour parer aux mois de sécheresse, un réservoir en bois hors terre a été construit il y a plusieurs décennies. Mais ce dernier s’est détérioré et nous devions le restaurer.

Réparation du puits d’eau de source

Après avoir enlevé le couvercle et les murets de contreplaqués pourris par le temps, il s’agissait de trouver une façon économique de réparer le réservoir sans que nous ayons à payer des travaux d’excavation et un réservoir coûteux.

Nous avons alors utilisé une ancienne piscine d’enfant en tôle verte, qui se marie assez bien (!) avec l’environnement.  Il nous reste qu’à fabriquer un couvercle, pour empêcher les feuilles d’y tomber ou les animaux d’y boire. Les rongeurs ou les batraciens aiment bien s’y réfugier pour y passer l’hiver

 

Avec une bêche et une pelle, nous en avons profité pour nettoyer la sortie de la source qui s’était encombrée, au fil des ans, de pousse d’arbres et de plantes, de feuilles, de cailloux et de terre. Nul besoin de brancher le tuyau au réservoir; simplement l’enfouir dans la source d’eau qui coule et la pente fera le reste.

 Fonctionnement fort simple

À partir du réservoir en amont, un long tuyau descend le long de la montagne, sur plus d’un kilomètre, pour se brancher aux réservoirs de plusieurs chalets.

L’eau descend par gravité et ne gèlera pas tant et aussi longtemps que l’eau y coulera.

Si par malchance le tuyau gèle, nous devrons au printemps réparer les fuites et changer les sections du tuyau qui auront été endommagées.  Si un grand gel est prévu et que le couvert de neige est insuffisant, nous devons appréhender alors le pire et débrancher le tuyau pour le purger de son eau, du haut vers le bas.  Après cette vidange, nous versons quelques litres d’eau de javel, histoire de désinfecter notre source.

Il est important de rappeler que cette eau n’est pas potable et ne doit pas être utilisée pour la consommation humaine, mais simplement pour les toilettes, la douche ou l’arrosage du jardin.

De petites citernes près des chalets

Plusieurs types de réservoirs en barils peuvent être utilisés comme citerne de rétention. Vous pouvez utiliser des contenants standard de 45 ou 55 gallons (205 ou 225 litres). Ces barils sont faciles à trouver chez plusieurs revendeurs à Montréal.  Il existe Les entreprises Raymond qui offre plusieurs types de contenant de grande capacité, jusqu’à 1 000 litres.  Il existe aussi H Turner à Dorval. Vous n’avez qu’à consulter les pages jaunes sous la rubrique Baril pour en savoir plus.

Vous pouvez constater l’ingénieux système de collecte d’eau sur cette photo.  Trois barils de 55 gallons (225 litres) placés sur une plateforme, avec un fort joli design.  Le tuyau est directement branché au chalet et la hauteur des barils générera une pression raisonnable au robinet. Votre structure devra être en mesure de supporter un poids pouvant atteindre près de 700 kg (1600 lb).

Aux grands réservoirs de luxe

Si la demande est plus importante et que vous devez fournir l’eau à plusieurs familles, vous aurez alors besoin de plus grandes citernes pour récupérer votre eau.  Dans cette installation rudimentaire, les villégiateurs se sont équipés de deux fosses septiques neuves faites de polyéthylène, pouvant contenir jusqu’à 750 gallons (3 500 litres) chacune.

Ces réservoirs sont situés à mi-chemin entre la source en montagne et les chalets situés plus bas.

Ces citernes sont relativement faciles à transporter et à manipuler. Puisqu’elles ne sont pas enfouies, elles nécessiteront une plateforme résistante au poids énorme des 7 000 litres d’eau, soit par définition 7 000 kg (15 500 lb) ou l’équivalent du poids de 3 camionnettes. Elles ont besoin d’un système de tuyauterie relativement complexe pour faciliter le remplissage, la distribution et la vidange de l’eau avant l’hiver. Une très belle réalisation.

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Comment fabriquer un réservoir pour récupérer l’eau
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray


Soumettre un commentaire