> > -TRUC ET CONSEIL > Construire un cellier et cave à vin maison, à peu de frais

Construire un cellier et cave à vin maison, à peu de frais

par Benoit Laporte le 3 février 2012

dans -TRUC ET CONSEIL



Vous rêvez de bâtir une cave à vin simple, où vous pourrez à votre gré amasser de bonnes bouteilles, au fil de vos découvertes. Sans devenir un sommelier professionnel, il est passionnant de s’informer sur les différents types de vin, de les goûter, se les procurer en conservant les bouteilles à vieillir qui vous plaisent.

Au moins une caisse

Si vous découvrez un cru qui vous intéresse, à bon prix, que vous désirez conserver, acheter au moins une caisse du produit! Si vous vous en procurez que quelques bouteilles, le plaisir sera de courte durée.

Les critères à surveiller pour la conservation

Il est important de surveiller ces 5 points pour assurer une bonne conservation de votre cave :

  • Stabilité de la température : privilégiez un lieu ou la température ne varie pas, et demeure entre 10 et 15 degrés C (50 et 60 F). Plus chaud, votre vin viellera trop vite alors que plus froid, il le ralentira.
  • Obscurité : Le vin n’aime pas la lumière. Alors, assurez-vous de bloquer les fenêtres et d’éviter les lumières vives lorsque vous visitez votre antre de Bacchus.
  • Humidité : l’idéal est de conserver sa cave entre 60 et 80 % d’humidité. Trop d’humidité fera pourrir le bouchon, l’étiquette et communiquera ces mauvaises odeurs au vin. Trop sec fera sécher le bouchon, et les bactéries entrées affecteront son goût.
  • Tranquillité : Éviter les vibrations, qui soulèvent la lie, et altèrent le divin liquide. Attention au passage des voitures, trains, portes de garage, et appareils ménagers avec compresseurs.
  • Purifié : la qualité de l’air de votre chambre est importante puisque votre bouchon respire et le vin vit. Alors, retirer tous les produits de votre cave qui pourrait altérer l’air ambiant comme essence, naphtaline, produits nettoyants, fromage, oignon…

Où s’installer?

Il existe bien sur les celliers industriels, genre de frigos chers et encombrants. Le magazine Protégez-vous a publié en janvier 2009, un excellent reportage sur les forces et faiblesses des différents celliers et refroidisseurs à vin sur le marché. L’émission Légitime dépense de Télé-Québec a aussi diffusé en novembre 2009 un reportage sur les celliers à vin. Si vous désirez bricoler un petit coin à bas prix, optez plutôt pour la cave traditionnelle.

À plat, les casiers sur étagères

Il est important de coucher vos bouteilles à l’horizontale, afin que le bouchon soit constamment en contact avec le bouchon. Le liquide conservera le bouchon humide, et empêchera les bactéries d’y pénétrer.

Il existe différents types d’étagères pour vous faciliter la vie. Les casiers à vin en kit sont vendus dans les grandes surfaces, à bas prix, comme chez KitCave.com. Par contre, si vous les empilez, soyez prudent pour vous assurer qu’ils peuvent résister au poids de toutes les bouteilles. Vous pouvez les construire vous-même, en évitant le bois contenant de la colle (contreplaqué, panneau de copeau, panneau de fibre MDF) qui pourrait altérer votre vin. Il existe plusieurs sites qui vous guideront dans votre projet (comme Bois.com).

Mon expérience – les tuyaux de grès

Pour ma part, je me suis procuré des centaines de tuyaux de grès usagé, à très bon prix. Après les avoir nettoyés à la pression, je me suis procuré des étagères solides en kit, sur lesquelles j’ai solidement installé mes tuyaux. J’ai aussi placé plusieurs dizaines de ces tuyaux de grès directement sur mon plancher de béton, solidement appuyé sur un muret en bois.

Le secret : la gestion rigoureuse

Je classe mes vins, par prix, par année à boire et par type. Lorsque je me procure de nouvelles bouteilles, j’appose un autocollant sur le bouchon en y inscrivant le millésime, l’année de l’achat et l’année à boire. Si une nouvelle bouteille est reçue en cadeau, j’y ajoute le nom du donateur. Lorsque celui-ci revient me visiter, j’aime bien le surprendre en lui servant le vin qu’il m’a offert. En espérant qu’il soit de qualité.

Mon inventaire

Je possède environ 250 bouteilles, de tous les types. J’ai une section réservée au vin de grand prix, hors d’atteinte des curieux, où je conserve champagne, porto et grand vin à vieillir. La deuxième section est conçue pour les vins de tous les jours. Cette dernière section est fort prisée par mes enfants, jeunes adultes. Si vous buvez en moyenne 2-3 bouteilles par semaine (à deux), vous ferez alors rouler votre inventaire d’environ 50 % chaque année, pour éviter de perdre du vin.

Logiciel pour la durée de garde

Plusieurs préfèrent utiliser un chiffrier ou un logiciel spécialisé. Ce dernier vous permet de suivre l’évolution de votre écurie en vous rappelant les principes de base :

  • La majorité des vins blancs, rosés et rouges fruités ne se conservent que quelques mois.
  • Les Champagne millésimées, vous devez les boire après quatre ans.
  • Les vins rouges de qualité, planifiez de les boire entre 5 et 10 ans.
  • En ce qui a trait aux grands vins rouges classés, visés une trentaine d’années au maximum.

Combien ça coûte?

Si comme moi, vous disposez d’une cave naturelle, le coût se limitera aux étagères (50 $ pour 50 bouteilles) et aux casiers de bois (environ 1 $ par bouteille). Les tuyaux de grès vous coûteront entre 2 $ et 5 $ chacun. Prévoyez un hygromètre-thermomètre à environ 50 $. Si vous avez besoin d’un climatiseur, ajouter environ 400-500 $. N’oubliez pas les matériaux isolants et le placoplâtre pour l’humidité. Total entre 1 000 et 1 500 $ pour 200 bouteilles.

Voici un excellent site en anglais, pour des idées de caves abordables.

 

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Construire un cellier et cave à vin maison, à peu de frais
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray


1 Arold Turmel 29 mai 2012 à 13:13

Bonjour,
Je suis en train de construire ma cave à vin au sous-sol. J’aimerais savoir où je peux me procurer des tuyaux en grès usagés autres que Kijiji ou lespacs. Où avez-vous acheté les vôtres?
Merci.
Arold Turmel

2 Réfrigération Gagné 30 mars 2015 à 14:49

De bons conseils pour une cave à vin à peu de frais!

Soumettre un commentaire