> > -TRUC TEST CRITIQUE > Bricolage Rénovation > Comment ramoner le conduit de la cheminée d’un poêle à bois

Comment ramoner le conduit de la cheminée d’un poêle à bois

by Benoit Laporte on 09/08/2010

in Bricolage Rénovation



J’ai installé il y a quelques années un poêle à bois à combustion lente (insert) dans une vieille cheminée en pierre. J’ai respecté la réglementation en installant une cheminée intérieure résistante une chaleur de plus de 2 000 F (1 100 C), et toute la quincaillerie de circonstance.

Mais j’ai un peu négligé le ramonage de la cheminée.  J’avais remarqué que mon foyer tirait de moins en moins et que la combustion du bois se faisait difficilement. La fumée se répandait souvent dans la maison, et la poussière se déposait partout sur les meubles et le plancher.

Je me suis alors équipé d’un kit de ramonage de 18 pieds (5,5 mètres), vendu en 3 sections de fibre de verre, avec une brosse en acier (hérisson) de la taille de mon tuyau de cheminée.  Cet équipement est suffisamment long pour ramoner la cheminée de mon poêle à bois, de pied en cap. Et il est facile à entreposer dans le garage.

Étape par étape

  1. Commencer par vider l’antre de votre poêle ou foyer et libérer l’accès pour recueillir le créosote qui tombera de la cheminée.
    .
  2. Placer une toile protectrice sur le plancher ou sur le tapis devant le foyer.
    .
  3. Sur le toit, enlever le chapeau de cheminée.
    .
  4. Examiner si manuellement vous ne pouvez pas enlever l’excès de créosote avec une petite pelle, dans le premier 30 cm de la cheminée.
    .
  5. Glisser lentement la première section de la brosse de ramonage (hérisson) avec un court va-et-vient.
    .
  6. Aussitôt une section nettoyée, descendez un peu plus bas, avec le même mouvement, jusqu’à ce que vous atteigniez le fond de la cheminée.  Ce travail est intense et nécessite de bons bras et un dos à toute épreuve.
    .
  7. Remontez la brosse et retirez-la de la cheminée, en prenant soin de répéter le mouvement de nouveau.
    .
  8. Redescendez pour vider la suie du foyer.
    .
  9. Remontez pour refaire une nouvelle série de va-et-vient afin de s’assurer que votre cheminée est propre. Vous ne devriez alors ne plus avoir aucun résidu de suie dans votre foyer.
    .
  10. Replacer le chapeau de cheminée et examiner si des réparations sont nécessaires au boisseau (structure interne de la cheminée), aux joints de pierre-brique ou à toute autre pièce de votre cheminée.

La réglementation

Plusieurs réglementations municipales ou de compagnies d’assurance obligent au ramonage annuel, ou même à deux fois par année, si vous utilisez plus de 5 cordes de bois.

Le ramonage permet des économies d’énergie importante, puisqu’un seul millimètre de suie, goudron ou cendre, déposé sur la surface intérieure de la cheminée produit un effet isolant et entraînera une augmentation de la consommation de bois de plus de 10%.

Il est recommandé de ne jamais faire brûler du bois mouillé ou encore vert, peint ou traité.  Éviter aussi d’utiliser votre poêle comme incinérateur pour faire bruler des journaux, magazines ou des déchets. Avant de fermer l’arrivée d’air, toujours vous assurer d’avoir atteint une chaleur élevée.

Le problème de ma cheminée c’est que 90% du créosote s’était accumulé dans le dernier 30 cm de la cheminée, dans la section à l’extérieur. Cette partie de la cheminée était complètement bouchée par le charbon de bois.  J’imagine que la fumée, l’hiver, au contact du froid se transforme en créosote et ne se consume jamais, comme dans le reste de la cheminée. On peut voir un peu ce bouchon dans la photo précécente.

Produits inutiles

Plusieurs produits en poudre sont disponibles sur le marché pour prétendument ramoner votre cheminée sans effort.  Il existe aussi des bûches de ramonage censé vous éviter cette tâche ingrate.  Mais elles ont été prouvées comme tout à fait inutiles et assez chères.

Si ce travail vous rebute, il existe des ramoneurs professionnels qui pourront ramoner votre cheminée, à un coût très abordable. Et vous économiserez une visite en physiothérapie


Soumettez un commentaire

1 letourneur 25 September, 2011 at 18:05

Bonjour,
Ramoner par le toit avec des cannes et un hérisson : OK !
Mais comment effectuer ce ramonage si le chapeau de cheminée est une dalle béton scellée sur des briques (donc inamovible) et si le ramonage par le bas est impossible ?
Merci de me faire partager votre perspicacité et votre expérience.

2 Benoit Laporte 3 October, 2011 at 21:59

Letourneur,

très bonne question piège. J’imagine que le constructeur de cette cheminée y avait pensé avant de sceller la chapeau. Mais malheureusement je ne suis pas un expert en cheminée, je n’ai voulu que partager mon savoir-faire avec une cheminée où le chapeau est amovible. Consultez un expert en ramonage qui saura mieux vous conseiller.

Désolé de ne pouvoir vous aider.

3 mercier 31 October, 2011 at 13:31

quand on ne peut utiliser les tiges , pour ramoner il faut accrocher le hérisson a une corde avec un poids assez lourd , et on le fait descendre et remonter plusieurs fois , ça ramone bien

4 JB 14 December, 2011 at 11:22

Le hérisson acier va détériorer le tubage, pour une telle installation, hérisson nylon….Dommage de flinguer un tubage à cause d’un matériel inadapté.

5 Benoit Laporte 15 December, 2011 at 12:30

@JB

en effet,, lors d’un entretien régulier, il est recommandé d’y aller tout en douceur avec un hérisson de nylon rigide. Dans mon cas, après des années de négligence, mon tuyau était complètement obstrué. J’ai dû sortir l’arme de destruction massive. Dorénavant, je passerai la brosse chaque année, tout en douceur.

Merci du bon conseil

Benoit

Leave a Comment