> > -TRUC TEST CRITIQUE > Bricolage Rénovation > Construire un coffrage pour dalle de béton, servant de plancher

Construire un coffrage pour dalle de béton, servant de plancher

by Benoit Laporte on 31/03/2010

in Bricolage Rénovation



Il y a quelques années, j’avais publié un texte sur la construction d’une dalle extérieure en béton à mon havre forestier. Cet immense trottoir sert aujourd’hui à entreposer mes nombreuses embarcations pour la pêche et le canot.

En fait, cette dalle est devenue depuis un plancher intérieur puisque je l’ai fermé avec des panneaux de bois. Voici quelques photos qui vous permettront de tout savoir sur les différentes étapes de la technique employée.  Deux ans plus tard, malgré les intempéries et le gel/dégel féroce du nord du Québec, cette immense plateforme extérieure coulée dans le béton armé, ne montre aucune fissure, ni affaissement.

Étape 1.  La planification

La partie la plus importante est sans doute la préparation du coffrage.  Quelles sont les dimensions désirées? Et la profondeur du coffrage ? Ai-je suffisamment de bois?  Est-ce que mon bois est suffisamment solide? Quel est mon budget ? Le calcul du dénivelé est aussi très important pour s’assurer de l’écoulement de l’eau de pluie.

La grandeur de la dalle est de 28 pieds x 8 pieds (8,6 m x 2,5 m).  De plus, elle est située sous une mezzanine, d’où l’obligation de couler les poutres de soutènement dans le ciment. La structure est appuyée sur des fondations et une charpente déjà existantes. Détail de taille:  il faut trouver un endroit où vous disposerez des 225 pieds³ (21 m³) de roche, de terre et de sable.

Étape 2. La préparation du coffrage

Il est suggéré de creuser le sol d’au moins 18 pouces (45 cm) pour s’assurer que votre structure résistera aux affres du temps.  Dans mon cas, j’ai eu à négocier avec un sol rocheux, ce qui m’a passablement compliqué la tâche.

L’armature du béton armé est faite d’une structure d’acier, solidement reliée les uns aux autres, par du fil d’acier de qualité.  J’ai attaché les tiges d’acier à un intervalle de 12 pouces (30 cm). J’aurais aussi pu utiliser un grillage d’acier préfabriqué, un peu plus coûteux, mais plus rapide. J’ai suspendu le grillage à environ 8 pouces (22cm) du sol avec des cailloux. La veille du jour J,  du ciment fait maison a été préalablement coulé aux 4 coins et au centre, pour y fixer des anneaux permettant d’attacher mes embarcations.

Étape 3.  Silence, on coule!

Vous avez solidifié votre coffrage avec des piquets plantés profondément. Vous avez remblayé votre coffrage pour éviter que ce dernier n’ouvre. Je me suis servi des colonnes de ma galerie comme points d’ancrage pour mon coffrage.

Alors voici venir la bétonnière.  Assurez-vous d’avoir suffisamment de main d’œuvre et de brouettes pour le transport du béton.  Ne comptez pas sur le conducteur de la bétonnière qui n’est là que pour faire couler sa précieuse mixture.

Pour faciliter le transport du béton, j’ai placé de larges panneaux de bois, posés directement sur l’armature d’acier. Assurez vous que tous ces panneaux soient solidement visés les uns aux autres, et qu’il est facile de les détacher à mesure que s’avance le béton.

Étape 4.  Et les dégâts…

Comme on peut le voir sur cette photo, dans notre empressement à vider nos brouettes, et souvent à trop les remplir,  il nous est arrivé d’échapper notre lourde cargaison, avant d’arriver à bon port. Il faut éviter d’utiliser des brouettes à une seule roue et de privilégier le modèle à roues doubles, plus stable.  Remarquez les protèges genoux qui sont très utiles si vous avez à vous accroupir.

Pour éviter les intenses brûlures causées par le béton, assurez-vous de porter de bonnes bottes de caoutchouc, des gants épais, des pantalons de coton, des manches longues et des lunettes protectrices. Prenez soin de garder de l’eau courante à proximité, en cas d’urgence, pour laver la peau qui aurait touché au ciment (constitué de mortier, sable et et d’un liant chimique très caustique).

Étape 5.  Flattons notre orgueil

Surement la partie la plus difficile et épuisante de l’œuvre. Il faut s’assurer de bien lisser notre béton pour faire disparaître toutes les imperfections à la surface, surtout les gravillons et granulats de pierres concassées.  Il faut en même temps s’assurer de respecter la pente d’écoulement que nous avions fixé à l’origine de nos plans.

Pour cette étape, il vous faut encore plusieurs personnes pour vous aider à cette tâche ingrate.  Vous les équiperez d’une truelle en acier assez large.   Il ne faut pas tarder parce que votre béton durcira rapidement et que vos erreurs seront visibles, et pour longtemps.

Attachez bien vos bottes parce qu’il est fréquent des les perdre en se déplaçant dans le ciment.  Et ce n’est pas le temps de déposer le pied nu dans ce liquide.  Après le départ du camion-malaxeur, conservez un peu de béton en surplus, en cas de pénurie de matière première pendant le lissage.

Étape 6.   La finition

Si votre dalle est coulée en plein soleil, il est important de bien l’arroser et même d’y placer de la jute humide, pour éviter que le ciment ne se fendille.

Vous avez remarqué les boîtes de conserve installées dans le béton, ils servent à protéger les anneaux d’ancrage, pour ne pas qu’elles soient ensevelies dans le béton.

Dans quelques jours, il ne vous restera qu’à démouler votre gâteau, en enlevant les piquets et le coffrage.  Probablement la partie la facile et gratifiante.

Assurez vous de bien laver tout votre outillage, brouettes, planches et bottes avant que le béton ne sèche.  Après il sera trop tard.

Étape 7.   Le bilan

Après des jours de travail et des heures d’intense besogne vous voilà devant votre chef-d’œuvre.  Si vous n’avez pas lésiné sur la qualité du béton et du matériel, votre plancher durera plusieurs décennies.

Voici quelques statistiques, pour les fanatiques:

  • Une plateforme de 225 pieds² (21 m²)
  • Mesurant 28 pieds x 8 pieds (8,6 m x 2,5 m).
  • Plus de 522 pieds d’armature d’acier (160 m)
  • La structure d’acier pesait 250 lb (112 kg)
  • 261 joints de broche, fait avec des pinces
  • 200 pieds³ de béton (5,5 mètres³) ou l’équivalent de 400 sacs de ciment de 70 lb (32 kg).
  • Deux semaines de travail, en fait de vacances.
  • Le coût des matériaux: environ 1 000 $ (800 $ de béton et 200 $ d’acier)
  • 150$ de physiothérapie (pour mon dos)
  • 2 caisses de 24 bières et un BBQ pour les copains

Et la plus belle dalle du canton!


Soumettez un commentaire

1 Bertrand Léger 1 April, 2010 at 07:48

Est-il vraiment nécessaire d’avoir une dalle de 18 pouces d’épais ? Je crois que 12 pouces auraient suffi… Avec l’armature en barres et en treillis que vous décrivez.

2 Benoit Laporte 1 April, 2010 at 10:21

Oui effectivement le code du bâtiment du Québec exige 30 cm (12 pouces) pour une dalle de béton de surface. Mais parce qu’elle ne sera pas protégée par la neige l’hiver et qu’en plus elle est couché sur du galet (sans lit de gravier), j’ai préféré la mettre un peu plus épaisse. Cette dalle sera alors flottante, étant susceptible de se faire soulever par le gel l’hiver. Mais effectivement, un plancher de béton (comme celui d’un garage), avec un bon lit de drainage, résistera très bien avec une épaisseur de 12 pouces.

3 Alain Giguère 21 November, 2010 at 10:29

C’est drôle de voir des préparations de coffrage comme celles-ci que je qualifirais de ”monsieur tout le monde”. Désolé mais quand je vois et je lis des choses comme ça…..
Tout d’abord votre préparation de terrain n’est pas faite dans les règles de l’art.
On ne fait pas un lit de drainage en dessous d’une fondation, cela aurait pour effet d’attirer l’eau et de favoriser le soulevage par le gel. Si vous aviez lissé votre béton au fur et à mesure vous auriez peut-être sauvé votre mal de dos. Une bonne préparation avec du 0-3/4” compacté par couche de 4 à 6 pouces selon la plaque utilisée, un styrofoam 2 pouces sous le plancher et une pente pour éloigner l’eau de la fondation. Vous avez inclus dans le béton vos poteaux de soutien, si votre dalle bouge, que pensez-vous qui va arriver? Je pense que je vais me garder une petite gêne pour le reste…

4 Benoit Laporte 21 November, 2010 at 20:03

M. Giguère, merci pour votre commentaire.

Tout d’abord, je dois mentionner que mon coffrage n’a pas été fait sur du sol meuble, mais sur un immense rocher (appeler ici galet). En fait, les fondations de ma maison aussi sont déposées sur le roc. Il n’y a aucune infiltration d’eau puisque cette plateforme est située sous une mezzanine protégée de l’eau ou de la neige. Cette plateforme est maintenant fermé et à l’abri des éléments. Je n’ai pas eu à étendre du gravier ou encore moins un panneau de styromousse puisque le ciment a été coulé directement sur ce roc. J’ai mis au fond du coffrage des cailloux de différente grandeur pour limiter la quantité de ciment à couler. Et celle dalle n’a pas fissurée depuis 3 ans et ne bougera jamais, pour toutes ces raisons.

J’aurai bien aimé lissé mon béton au fur et à mesure, mais nous étions seulement 2 personnes pour transporter le béton. La prochaine fois, je m’arrangerai pour trouver 2 autres personnes qui s’occuperont uniquement de lisser le béton (et eux auront mal au dos).

Merci pour votre petite gêne, c’est tout à votre honneur.

5 Happi 28 December, 2011 at 02:29

Bonjour les Génies,
Je voudrais batir un garage un hauteur de L=12m (40 pi) * l=5m (16 pi) et 20cm (8po) d’épaisseur. La charge d’exploitation sera de 250kg/m2 pour garer une minivan de 3T. Voici mes questions:

Quelle sera la dimension des poutres?
Quelle sera la dimension poteaux?
Il faudra combien de poutres sur le sens de largeur? et combien sur le sens de la longueur?

Merci d’avance pour vos réponses

6 simon laviolette 16 March, 2012 at 08:54

La formule mathématique pour calculer le béton livré à la bétonière (camion) Exemple: j’ai un trotoir à faire 5 pied de large 20 pied de long et 6 pouce d’épaisseur. Au départ je sais que c’est la largeur x longueur x hauteur ensuite pour avoir le résultat en mètre cube ?. je sais qu’il y a une formule, mais je l’ai complètement oublié.

7 François 17 March, 2012 at 14:29

Bonjour simon

Voici la formule pour calculer la quantité de béton en mètre cube.

Po X Pi X Pi divisé par 424

Si tu as plus d’une mesure en pouces tu dois les ramener en pied pour avoir toujours 2 mesures en pied et une autre en pouce. Dans ton cas tu fais le calcul directement, car tu as déjà une seule mesure en pouce.

Leave a Comment