> > -TRUC TEST CRITIQUE > Trucs pour l'extérieur > Comment démarrer un moteur, après un entreposage prolongé

Comment démarrer un moteur, après un entreposage prolongé

by Benoit Laporte on 03/01/2010

in Trucs pour l'extérieur



Vous possédez sans doute quelques outils munis d’un petit moteur à essence que vous entreposez à la fin de la saison d’utilisation, dans le garage ou le cabanon.

Que ce soit une souffleuse, tondeuse à gazon, coupe-herbe, nettoyeur à haute pression, génératrice, scie à chaîne, rotoculteur ou même un VTT ou motoneige, chaque année, en hors-saison, vos investissements passent plusieurs mois au frais.

Voici ma petite recette pour prolonger la vie de votre investissement et réveiller le sommeil de vos appareils, sans trop de problèmes.

Entreposage

Tout d’abord avant l’entreposage il est important de vider le réservoir d’essence et d’effectuer la vidange d’huile.  Vous laisserez un peu de pétrole auquel vous ajouterez un peu de stabilisateur de carburant (bouteille noire et bleue sur la photo du haut).  Faites ensuite fonctionner votre moteur pendant quelques minutes, histoire de laisser ce liquide s’installer dans vos conduits, moteur et carburateur.

Ce petit truc empêchera le vernis de l’essence de gommer vos conduits et le pointeau de carburateur.  Ce liquide facilitera beaucoup le redémarrage plusieurs mois plus tard.  Il vous suffira d’ajouter de l’essence neuve à la vieille essence pour reprendre le boulot.

Redémarrage

Pour le redémarrage, il est conseillé d’utiliser de l’essence à haut indice d’octane (du super).  Si vous possédez de l’essence datant de quelques mois, assurez-vous d’y rajouter de l’enrichisseur d’octane ou « Octane Booster » (bouteille orange), qui améliorera beaucoup la facilité à démarrer votre machinerie.  Ces deux produits sont disponibles dans les grandes surfaces d’entretien automobiles, pour quelques dollars.

Et si ça ne démarre pas?

Si votre petit moteur refuse de démarrer, voici un truc très simple.  Transvider de l’essence dans un petit contenant verseur (style distributeur à moutarde) que vous trouverez dans les boutiques de cuisine. Dévissez la bougie d’allumage.  Remplir la cavité de la bougie d’allumage (en fait le cylindre) de quelques gouttes d’essence.

Tenter de relancer le moteur.  Il devrait démarrer après quelques explosions.  S’il s’arrête, répéter cette dernière étape jusqu’au succès. Tout est relatif au nombre de mois d’entreposage. AU maximum, il démarrera après 2 ou 3 reprises.

N’oubliez pas de vider l’essence de votre petit contenant de plastique pour éviter qu’il ne fonde.  Ce type de contenant est fabriqué pour contenir de la nourriture, pas de l’essence.

Et la batterie maintenant

Lors de l’entreposage, retirez la batterie de l’appareil et entreposez-la à l’intérieur, au chaud, avec une pleine charge.  Ne la placez pas sur le sol.  Si vous l’entreposez au froid, votre batterie doit avoir une pleine charge et préférablement être rechargée à chaque mois pendant l’hiver.  Une batterie déchargée gèlera, se déformera et ne fonctionnera plus.

Idéalement, équipez-vous d’un chargeur d’entretien que vous brancherez pendant toute la saison.  Ce bidule intelligent décharge et recharge votre batterie lentement pour l’empêcher de vieillir prématurément.  Vous n’avez qu’à placer votre chargeur au mode « Entreposage – Storage ».  Une petite merveille.

Sur Amazon.com, le chargeur de batterie automatique Yuasa Smarshot 900 coûte approximativement 30 $. Le mien fonctionne depuis plusieurs années sans aucun problème. Mais il en existe de multiples modèles sur le marché. Un investissement intelligent


Soumettez un commentaire

1 Bertrand Léger 3 January, 2010 at 07:26

Très bons conseils mais un peu tard !

2 Benoit Laporte 3 January, 2010 at 22:05

J’avais préparé ce texte depuis plusieurs mois mais je devais ajouter des photos pour illustrer mes propos. J’en ai profité lors de la sortie de ma vieille motoneige (de 20 ans) pour prendre quelques clichés…

Leave a Comment