> > -CAMPING PLEIN-AIR > Oiseaux et animaux > Comment se débarrasser d’un raton-laveur aux mangeoires d’oiseaux

Comment se débarrasser d’un raton-laveur aux mangeoires d’oiseaux

par Benoit Laporte le 1 novembre 2010

dans Oiseaux et animaux



J’ai traité à quelques reprises de ma passion pour l’ornithologie et des meilleures mangeoires pour attirer la gent ailée. Bien que cette passion que je nourris dans ma forêt laurentienne m’apporte des heures de plaisir, il n’est pas sans certains désagréments.

Je m’accommode assez bien des écureuils qui généralement ne font que de se nourrir des graines tombées au sol. Avec l’installation de poteau d’acier mince et assez élevé, j’arrive à éloigner les nombreux rongeurs qui guettent sans cesse ces postes de nourriture bon marché.

Je dois avoué que depuis plusieurs mois, la présence de nombreux oiseaux de proie qui survolent les alentours de mes mangeoires, pygargues, buses et éperviers entre autres, a grandement réduit la présence de ces rongeurs souvent envahissants.

Un oiseau de nuit

Pendant presque toute l’année, sauf pendant les grands froids où il est inactif et en période de dormance (et non pas d’hibernation), mes postes sont visités chaque nuit par quelques familles de ratons-laveurs.

Animal presqu’exclusivement nocturne, il s’active dès le coucher du soleil se nourrissant d’à peu près tout ce qu’il trouve sur son passage (omnivore). Les visites sont plus fréquentes en automne, où le besoin de se nourrir et d’accumuler des graisses est primordial pour pouvoir traverser l’hiver.

Voyez cette vidéo d’un raton-laveur se nourrissant goulument dans une mangeoire et ce petit film amusant filmé la nuit d’un invité impromptu au buffet réservé aux oiseaux.

Technique d’un raton destructeur

J’ai observé plusieurs fois leur manège. Ils réussissent assez bien à contourner tous les gadgets à écureuils, comme les cloches ou coupoles, les balanciers qui referment les ouvertures ou les poteaux en acier recouvert d’un tuyau d’aluminium. S’ils n’arrivent pas à y grimper, comme sur mes poteaux qui sont très élevés et minces, ils réussissent à sauter pour s’agripper aux mangeoires et les faire tomber au sol. Je ne compte plus le nombre de mangeoires fracassées sur la terrasse, ou démolies sur les rochers.

S’ils ne réussissent pas à rejoindre les mangeoires, ils s’activent avec frénésie à faire balancer le poteau et les mangeoires afin de récolter les graines qui tombent au sol. J’ai même vu des poteaux littéralement arrachés de leurs attaches après qu’un gigantesque papa raton y ait mis tout son poids.

Un acrobate hors du commun

Mon balcon est situé à une vingtaine de pieds au-dessus d’un rocher de granit. Un soir, je suis sorti de la maison et dès que le raton m’aperçut il opta pour se jeter dans le vide, du haut de la balustrade. J’entendis le bruit de son corps frapper le roc, mais aucune trace de Rocky Racoon qui est revenue faire sa ronde quelques heures plus tard.

Dans ces quelques vidéos, vous pouvez voir l’agilité proverbiale de ce mammifère capable des plus grandes contorsions pour se nourrir. Vous verrez que malgré votre artillerie payée à prix d’or dans les grandes surfaces, vous arriverez difficilement à stopper cet outre mangeur déterminé. Animal très intelligent et habile, je l’ai même vu dévisser un perchoir visé au bas d’un cylindre, sachant très bien que ces petites tiges servaient à retenir le fond de la mangeoire.

La solution ultime

Pendant les périodes de grandes fréquentations, plutôt que de m’acheter de nouvelles mangeoires chaque mois, je range mes mangeoires à l’intérieur pendant la nuit. Je les ai placées dans un grand coffre en plastique Rubbermaid, mais les ratons ont grugé le plastique du coffre pour tenter de rejoindre la nourriture.

Pour empêcher les prédateurs de se tenir debout et rejoindre les mangeoires, j’ai essayé pendant quelque temps de fixer sur les rampes de bois des connecteurs métalliques en acier inoxydable que l’on utilise dans l’industrie de la construction.

Mais peine perdue, ils arrivent à se tenir debout même sur ces plaques relativement inconfortables, munies de pied très résistant.

La planche de fakir

Voici mon arme extrême. Une planche à clou. Muni d’une cloueuse à air comprimé, j’ai cloué à chaque centimètre de minuscules agrafes de 5 cm (2 pouces) sur une petite planche de la largeur de ma rampe. J’ai fixé cette planche assez large juste en dessous du poteau de la mangeoire, avec l’aide d’attaches autobloquantes (Tie Wrap).

Et les résultats sont probants. Aucune visite depuis plusieurs semaines. J’imagine que leurs pieds ne peuvent s’accommoder de la douleur provoquée par ces minuscules clous longs et pointus.

Et ne vous en faites pas pour leurs blessures, puisque ces animaux connaissent assez bien leur limite. Si vous possédez d’autres trucs utiles et testés sur le terrain pour dérouter l’ennemi, faites-nous-en part pour aider nos ornithologues amateurs à contrer l’envahisseur.

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Comment se débarrasser d’un raton-laveur aux mangeoires d’oiseaux
Cote de l’auteur :
51star1star1star1star1star


1 Dany 18 mars 2015 à 20:59

Nous sommes battus pendant des années avec les écureuils et les ratons laveurs qui dévastaient en plus de ruiner nos mangeoires anti écureuils achetées à gros prix. Pour finalement trouver la recette miracle au coût d’une cinquantaine de dollars . Un peu d’imagination et quelques fils avec un système de clôture électrique pour les gros animaux. Sa fonctionne à 100%. Mais il faut faire certains que les fils soient camouflés nous avons vus un écureuil noir avec le fil entre les pattes qui le rongeait jusqu’à le couper. Bonne chance. Dany

Soumettre un commentaire