Le lapin qui tousse, se porte bien. Restaurant Bistro de qualité à Joliette

Il y a des endroits où l’on aime se réfugier, comme un îlot de réconfort. Si en plus cet endroit satisfait vos papilles, en bonne compagnie, le portrait est complet.

Après l’aventure du restaurant le Fil d’Ariane, la proprio Ariane Houbeau et sa moitié, le chef Alain Rivest, décident d’ouvrir en 2008 le bistro-terrasse Le lapin qui tousse sur la trépidante rue Notre-Dame à Joliette.

Petit et confortable

Installées dans un local assez long, mais étroit, les 40 places sont disposées de telle façon que vous y sentirez à l’aise. L’exiguïté du restaurant est compensée par une décoration insolite, mais heureuse.

Plusieurs tableaux originaux d’artistes locaux ornent les murs du restaurant. Des toiles éclatées, loin des paysages de campagnes ou de forêt.

Un décor unique

Les murs en brique de béton sont difficiles à masquer. Ils ont été peints de murales trompe-l’œil à l’italienne qui donne un cachet original à l’endroit.

Près du bar, une impressionnante montagne de cire où fondent des chandelles, rappelle un peu la maquette du film Rencontres du 3e type. La terrasse est sympathique avec quelques tables sur le trottoir.

Une quantité impressionnante de bon vin ornent les nombreuses tablettes au-dessus des invités. On a tout intérêt à bien fixer ce mobilier, avec la quantité de bonnes bouteilles qui y trônent, et la fortune qu’elle représente.

La maîtresse de la maison

Originaire de Belgique, Ariane est sympathique et allumée. En amour avec le Québec depuis fort longtemps, malgré qu’elle œuvre souvent aux fourneaux, elle prendra tout le temps pour répondre à vos questions sur ses spécialités belges et québécoises. Toujours avec un sourire dans la voix.

Elle nous a déniché un vin espagnol en importation privée, pas donnée, mais de grande qualité.

Et la table?

J’ai choisi l’entrée de boudin noir, exquis, et la morue légèrement panée. Ce poisson relativement rare possède un goût unique qu’Ariane a su mettre en valeur.

Le foie gras poêlé a été le choix de mes amis, accompagné du confit de canard. Ariane utilise les produits régionaux pour mettre en valeur ses recettes des vieux pays. 

Je vous recommande aussi le filet de doré, nappé d’une sauce à l’aneth, vin blanc et crème. La crème brûlée a créé une émeute chez nos amateurs.

À améliorer

Nous étions assis dans le fond du restaurant, mal éclairé, sans fenêtre et près des cuisines. J’adorais l’ancienne maison d’Ariane, une demeure ancestrale au cœur de Joliette, qui a longtemps servi de bibliothèque.

Mais j’imagine que le coût des taxes et les frais l’entretien de ce gigantesque monument était prohibitif.

Les serviettes de table en papier jurent un peu avec la qualité et le prix du repas. Le service est un peu long, mais c’est un peu normal étant donné la qualité du restaurant. Si vous êtes pressé, allez ailleurs.

Sans vin, votre table du midi pour deux tournera autour de 40 $ (avant taxes et service) et de 60 $, le soir.

- Chef, chef! Il y a eu un vol cette nuit au supermarché!
- On a volé 2 000 cartouches de cigarettes et 1 500 laitues!
- Bien, et vous avez des soupçons?
- Ben ouais, on recherche un lapin qui tousse!
 

Voici une vidéo promotionnelle sur Facebook et une autre vidéo amateur tournée dans les cuisines

Un dernière vidéo sur YouTube

0/5 (0 Reviews)




2 Responses

  • bonjour,

    je n,ai pas vu d endroit sur le site pour faire une réservation,

    je voudrai une réservation pour 4 personnes pour le 7 dec 18 hr..

    svp confirmez si vous avez mon message et que ma réservation est entendue.

    Monik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *