> > -CAMPING PLEIN-AIR > Oiseaux et animaux > Comment conserver les appâts vers de terre pour la pêche

Comment conserver les appâts vers de terre pour la pêche

par Benoit Laporte le 11 août 2011

dans Oiseaux et animaux



Tous les pêcheurs connaissent la difficulté de conserver leurs vers appâts, éléments essentiels, mais relativement couteux d’une pêche fructueuse. Une petite boîte en mousse de polystyrène de 15 vers, achetée dans un magasin de sport, coûte généralement autour de 5 $. Si vous calculez bien, chaque vers vous coûtera la modique somme de 0,33 $ chacun. À 35 $ la livre (450 gr) ou 75 $ le kilo, ce petit animal est plus cher que du filet mignon de bœuf ou le meilleur des caviars.

En fait, les vers de terre ont besoin de 3 choses. De l’humidité, de l’obscurité et de la nourriture. Il est faux de croire que de la terre, c’est de la nourriture. En fait, ils se nourrissent de l’humus sur le sol, c.-à-d. de la matière organique qui est remplie de nutriments qui se transformeront au fil des jours en bonne vieille terre. Êtes-vous maintenant rassuré? ;-)

Le compost

Justement, notre ami le lombric est très utile dans la fabrication du compost. D’ailleurs, il est très facile de se fabriquer à la maison un petit coin pour pratiquer la lombriculture, en déposant sur une partie moins visible de son terrain, comme derrière le cabanon, ses détritus de jardinage, coupe de gazon ou feuilles d’automne. On parle alors de lombricompost. Au printemps, avec une fourche de jardinage, à la veille d’une partie de pêche, vous n’aurez qu’à soulever un coin de votre tas de compost pour ramasser une bonne douzaine de bons gros vers dodus que vos amis les poissons apprécieront (ceux dans la chaloupe et dans l’eau).

De la litière qui ne coûte rien

Nul besoin d’acheter un sac de litière chez le marchand d’articles de pêche pour y déposer vos vers. En fait, cette litière est simplement faite de papiers recyclés réduits en mousse. Cette litière commerciale coûte chez Canadian Tire la bagatelle somme de 5,00 $ pour 2 lb (900 gr).

Vous n’avez qu’à déchirer vous même du papier journal, ou utilisez la bonne vieille déchiqueteuse de bureau, pour faire vous même de la litière. Évitez le papier glacé, de couleur ou plastifié. Privilégiez le simple papier journal, en noir et blanc.

Acheter un sac de terre que vous placerez dans un contenant assez grand pour vos locataires. Vous y placerez votre litière maison sur le dessus de la terre.

Comment nourrir nos bêtes

Croyez-le ou non, on offre aussi sur le marché de la nourriture pour vers! En fait, j’ai analysé rapidement cette fameuse nourriture qui est… de la sciure de bois.  En fait, du bon vieux bran de scie, tout ce qu’il y a de plus ordinaire.

Et les magasins spécialisés demandent 5,00 $ pour 0,75 lb (340 gr). Impressionnant. Près de 7 $ pour une livre (454 gr) de sciure de bois. À 16 $ le kilogramme, plusieurs scieries dorment, sans le savoir, sur une véritable mine d’or :-D

Ma petite recette maison? Simplement y mettre des feuilles de thé ou grains de café moulus déjà utilisés. J’y ajoute aussi du papier journal déchiqueté, qui est le petit cousin de la sciure de bois. Vous pouvez aussi ajouter des feuilles d’arbres de bois franc, de la laitue, et toute autre matière végétale. Je les nourris chaque semaine en déposant mon mélange sur le dessus de la terre. Vous verrez que quelques heures plus tard il ne restera plus rien de la nourriture que vous avez déposée.

Un petit truc. Étendez vos vers sur une feuille de papier journal et déposez-les de nouveau sur votre terreau. Les vers qui ne pénétreront pas sont vraisemblablement malades, et vous devez vous en débarrasser, pour éviter de contaminer tous les autres.

Cueillir la nuit

Plusieurs de mes amis pêcheurs n’achètent jamais de vers. Le soir, il se balade sur les verts pâturages ou les terrains de golf, et les ramasse par centaine. La cueillette est meilleure au printemps ou à l’automne. En fait, vous avez besoin d’une nuit fraîche et nuageuse, idéalement après une bonne pluie, qui les stimulera à sortir au grand air.

La nuit, les vers viennent se nourrir et se reproduire hors de la terre. Ils sont très sensibles à la lumière et aux vibrations. Alors, soyez discret et privilégiez une lampe frontale pour augmenter votre productivité. La grande majorité des vers vendus en commerce proviennent de ce type de cueillette artisanale.

Je ne garde que quelques douzaines de vers à la fois dans le frigo de la cave, dans un pot en métal dont j’ai percé le couvercle. Lorsque je vais à la pêche, je les transfère dans une boîte en styromousse, vendue en commerce par Wonder Worm, qui les conserve au frais. Il existe aussi le modèle en liège de Frabill à 15 $ chez Canadian Tire.

Vous pouvez aussi les placer simplement dans une boîte de plastique qui se place à la ceinture (Belt Mate vendu par Flambeau Outdoors).

Je vous propose une très bonne étude du Ministère de l’Industrie, Pêche et Alimentation du Québec concernant l’industrie de l’exploitation et l’élevage des vers de terre pour le marché des appâts vivants (PDF 577 ko — 14 pages).


1 gui 31 mai 2011 à 19:14

voici une petite video que j’ai fait , de ramassage de vers la nuit que vous pouriez eventulement ajouter
amicalement

2 gui 31 mai 2011 à 19:15
3 Alix garneau 20 avril 2014 à 20:49

Merci pour les conseil de vers de terre je suis mieux capable de les garder

Soumettre un commentaire