> > -CAMPING PLEIN-AIR > Pourvoirie KanaMouche, une auberge Ma cabane au Canada à St-Michel des Saints

Pourvoirie KanaMouche, une auberge Ma cabane au Canada à St-Michel des Saints

par Benoit Laporte le 27 juin 2011

dans -CAMPING PLEIN-AIR, Voyage

Le concept de pourvoirie au Québec est unique. Vous retrouvez, au même endroit, tous les services reliés à votre séjour de pêche ou de chasse tel que l’hébergement, le transport, la restauration, le guide, l’infrastructure et un territoire sauvage.

Il existe des centaines de pourvoiries dans ce froid pays, du bas de gamme jusqu’aux lodges de luxe. Mais la plupart d’entre elles offrent peu de tradition à leurs invités. Mais ce n’est pas le cas de la pourvoirie Kan-à-mouche que j’ai eu l’occasion d’essayer cette année. Elle est située à proximité de la route principale entre les villages pittoresques de St-Zénon et St-Michel des Saints, mais l’accès se fait par un chemin de terre assez accidenté. En redescendant dans la vallée, on aperçoit les premiers chalets en bois ronds, sortie tout droit du roman Les belles histoires des pays d’en haut.

Avec l’auberge Kan-à-Mouche, vous obtenez en bonus le dépaysement et le cachet historique de l’endroit. Construit à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, cette pourvoirie autrefois immense, offre aujourd’hui un séjour agréable dans la tranquillité du lac Carmel. Sur ce lac exclusif offert à leur clientèle, seuls les moteurs électriques y sont permis pour préserver la quiétude des lieux. Les truites mouchetées et arcs-en-ciel sont nombreuses et de belles tailles, me dit-on.

Hébergement historique

La douzaine de chalets sont rustiques, mais confortables. Bâti en bois ronds d’époque, le coup d’œil, surtout pour les Européens, est impressionnant. Son cachet d’antan a été préservé et tous les meubles faits main en bois ronds donnent un air d’authenticité à ce musée des années 40.

La pourvoirie peut accueillir jusqu’à 64 personnes, ce qui en fait un lieu d’hébergement important pour cette région de la Matawinie. Quelques chalets sont équipés de cuisinettes, permettant aux visiteurs d’apprêter eux-mêmes leur repas.

Lesoin de vos papilles

Mais le point culminant de notre visite a sans doute été notre passage à la salle à manger La poche du glouton. Elle est construite sur les berges du lac, la terrasse baignant même dans l’eau. Le chef François Lesoin, diplômé de l’école d’enseignement hôtelier de Strasbourg, offre une table d’hôte qui allie la cuisine française et les produits du terroir québécois.

Lors de notre séjour, j’ai eu l’opportunité de goûter aux escargots Bercy-Monsoir (crémeuse à l’ail et échalote) et le filet de doré amandine. Mes amis ont choisi le suprême de poulet, sauce moutarde à l’estragon et le duo de crème aux fruits des bois. Ce dernier plat a même été préparé par M. Lesoin à l’émission Des kiwis et des hommes du 5 mai 2011.

Actif 12 mois par année

Les deux copropriétaires, Leonora Ferretti et Gilles Desjardins, biologiste, s’occupent de leur clientèle à longueur d’année, opérant même un relais de motoneiges l’hiver. Il est possible de réserver une balade en traîneaux à chien.

L’été, un sentier d’interprétation ceinture le lac, agrémenté de quelques belvédères en hauteur. Brigitte Meissl vous accueillera, avec son sourire et son accent irrésistible.

Et ça coûte combien?

En 2011, un chalet pour 6 pour un séjour de 2 nuits vous coûtera environ 35 $ par pers, par nuit. Pour le même chalet pendant une semaine, vous devrez payer environ 30 $ pp, par nuit (arrivée 15 h et départ à midi). Plusieurs chalets sont disponibles en location comme l’Ours pour un couple, le Caribou, qui peut accueillir jusqu’à 9 personnes (4 chambres avec salles de bain), les Trappeurs pour 4 personnes (2 chambres avec cuisinette) et les Bouleaux pour six personnes (3 chambres avec cuisine et salle à manger).

Le prix du repas du soir est très abordable autour de 35 $ par personne, avant taxes, pourboire et alcool.

Carton-pâte?

Pour un Québécois qui connait bien ce décor typique de cabane à sucre, cette mise en scène incommode un peu. Nous savons très bien que plus personne ne possède ce type d’habitations de bucherons et que ces meubles et tapis d’ours ne se retrouvent que dans les sous-sols humides des banlieues bâtis il y a 50 ans. Mais de voir que ces gens ont pris un soin jaloux de les conserver pour les touristes européens, l’opération est quand même louable. Voyons ces décorations comme une attraction historique plutôt que comme un canular.

L’auberge est située à quelques minutes au sud du village de Saint-Michel-des-Saints (2 700 habitants), sur la route 131, à 75 minutes de Joliette et 2 heures de Montréal.

Auberge Kan-à-Mouche
7639, chemin Brassard
Saint-Michel des  Saints
Québec, Canada
J0K 3B0
450-833-6662
www.kanamouche.com
info@kanamouche.com

Pour un survol des forfaits et des services offerts, consultez cet intéressant site européen sur Kanamouche. L’entreprise Exploration Nature Québec offre des forfaits de découvertes en canot-camping avec la première nuit chez Kanamouche.

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Pourvoirie KanaMouche, une auberge Ma cabane au Canada à St-Michel-des-Saints
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray

Soumettre un commentaire