La Suède, belle, distante et froide, comme ses habitants

La Suède est un pays unique. Il est grand (le troisième plus grand de l’Union européenne, après la France et l’Espagne), il est propre et impressionnant d’organisation. Train, autobus, métro et circulation, tout fonctionne dans un ballet sans faille.

Le Suédois est unique parce qu’il fait bande à part. Il a toujours refusé de joindre l’Union économique et monétaire européenne, boude l’OTAN, et est resté neutre pendant les deux derniers conflits mondiaux.

La langue Svenska

Ses 9,4 millions d’habitants parlent une langue unique, un mélange d’allemand, d’anglais et de dialectes scandinaves. Elle est assez jolie à entendre, moins gutturale que l’allemand et plus chantante que beaucoup de langues slaves.

Purs et blonds

Les Suédois sont jeunes, minces et assez séduisants. Les obèses sont rares, à la différence des Nord-américains. Il faut avouer que pour vivre à Stockholm, la capitale, vous devez être relativement à l’aise, une classe généralement en meilleure santé, avec accès à un centre de santé. On me dit qu’en région, les habitants ont souvent un surplus de poids, tout comme chez nous.

Durant mon séjour, je croise quelques peaux plus bronzées, bien que les statistiques officielles fassent état de plus de 10 % d’immigrants en Suède. En fait, on y retrouve surtout des réfugiés provenant des derniers conflits (conflits yougoslaves, africains et Moyen-Orient).

Lagom et Allemansratt

Les Suédois sont posés, distants et réservés. Le manque de lumière pendant l’hiver, où la clarté du jour n’apparaît que pendant deux heures au solstice d’hiver, le 21 décembre, semble déteindre sur leur attitude. Vous verrez très peu d’extravagance chez eux et ils étalent rarement leur richesse dans un souci d’humilité.

Cette attitude viscérale s’appelle le lagom que l’on peut traduire à Juste la quantité voulue.

Le lagom que l’on associe aussi à la modération, à l’équilibre, le convenable et l’optimal suggèrent un certain degré d’abstinence, de pertinence, mais sans nécessairement atteindre la perfection. Le proverbe suédois archétypique est Lagom är Bast, littéralement Assez est plus important que trop. Ce même proverbe est souvent traduit par Il y a de la vertu dans la modération.

L’autre phénomène unique à la Suède est l’Allemansratt, qui traite du droit inaliénable de tous les citoyens d’accéder à la forêt. Ce droit coutumier permet de profiter, sous certaines conditions, de la nature et de ses fruits, indépendamment des droits de propriété qui peuvent y être attachés, et sans le consentement préalable du propriétaire.

En particulier, un droit général d’accès public permet de pénétrer dans des propriétés privées, ce qui constitue une garantie légale tout à fait solide permettant à chacun de jouir de la nature et des paysages.

En résumé, tous ont le droit de circuler ou de camper partout en Suède, même sur des propriétés privées pourvu que vous ne dérangiez pas le propriétaire. Vous devez circuler avec un mode de transport non motorisé (randonnée pédestre, canot, vélo…) et ne couchez pas plus d’une nuit en tente. Il est strictement interdit en Suède de fermer l’accès à un terrain privé, par une clôture ou un autre moyen.

Température et abrasif

La météo est semblable à ce que l’on retrouve chez nous, pourtant ce pays est situé à la hauteur d’Iqaluit, au Nunavut. Mais la chaleur du courant océanique du Gulf Stream fait toute la différence. En mars, peu ou pas de neige avec des températures diurnes entre 0 et 10 degrés, et du gel la nuit.

Notez que le gouvernement suédois n’épand aucun calcium sur les routes et trottoirs, ce qui endommage beaucoup moins les infrastructures. Pas de rouille sur les vieux véhicules, par contre les voies de circulation sont couvertes de petit gravier, ramassé à la fin de l’hiver. La grande majorité des véhicules sont aussi équipés de pneus à crampons.

Le paradis des voitures familiales

Vous trouverez très peu de VUS ou de camionnettes, mais beaucoup de voitures familiales. Vous en trouverez partout de ces « stations-wagons » appelées « break » en Europe. Des Volvo, et des Saab bien sûrs, mais aussi des Volkswagen, des Françaises comme Peugeot, Renault et Citroën. Ils sont fréquemment utilisés par les taxis, policiers, postiers et livreurs.

La coûteuse social-démocratie

Ce n’est plus un secret que la Suède est probablement un des pays les plus taxés de la planète. Le prix de la social-démocratie est élevé. Après avoir créé la première banque centrale au monde, les premiers billets de banque, le premier recensement, le premier vote des femmes, ils ont probablement créé le premier pays socialiste.

À la fin du 19e siècle et jusqu’à la Première Guerre mondiale, durement frappés par la famine, le chômage et la pauvreté, près de 1,5 million de Suédois émigrent aux États-Unis. Le gouvernement suédois décide alors d’améliorer le niveau de vie de ses habitants en tentant d’éradiquer la pauvreté. L’État-providence commença alors à construire des logements pour tous les citoyens, en offrant de longs congés parentaux aux parents d’un nouveau-né (jusqu’à 16 mois divisés également entre le père et la mère), un plafond pour les dépenses de santé, des pensions minimales de retraite et des indemnités de maladie pour tous.

La disparition de l’argent comptant, grâce à la technologie

Pour voyager en Suède, nul besoin d’argent comptant. D’ailleurs, plusieurs endroits ne l’acceptent même plus. Tout se paye avec sa carte de crédit, même le journal et le paquet de bonbons. Vous voulez acheter une boisson gazeuse dans une distributrice, vous n’avez qu’à texter (SMS) le code apparaissant sur la distributrice et le prix de votre boisson gazeuse apparaîtra sur votre relevé de téléphone cellulaire. Plus d’argent en circulation empêche le simple citoyen d’être payé au noir et d’éluder les taxes (comme dans plusieurs pays ou l’argent comptant est une religion).

Les Suédois sont des pionniers de la technologie avec des entreprises comme Ericsson et plusieurs autres. Ils travaillent en partenariat avec le gouvernement pour développer des solutions technologiques pour résoudre les problèmes reliés à la disparition de l’argent comptant. Je vous invite à lire cet intéressant article (en anglais) concernant cette vague de fonds en Suède, et probablement bientôt chez nous.





Stockholm Visitor Center
Sergels Torg 5
Uppland
Stockholm
103 25
Suède

AUTRES INFORMATIONS

Prix : 500 $ – 1000 $
Catégorie : Visite de Stockholm et la Suède
MOTS-CLÉS : politique, Stockholm, suède, suédois, voyage

NOTRE INFOLETTRE

Pour recevoir toutes les nouvelles chroniques, abonnez-vous par courriel.

Avec Google FeedBurner

TRUCS-CONSEILS

Contenu protégé de ce site

Creative Commons License

Le contenu de ce site est mis à disposition, selon les termes d'un contrat Creative Commons.

Les conditions sont :
1.Obligation de citer le nom de l'auteur original
2. Aucune utilisation commerciale
3. Il est interdit de transformer, modifier ou adapter cette création.

Une réponse à “La Suède, belle, distante et froide, comme ses habitants”

  1. Je suis tombé sur votre site en recherchant voyage en Suede sur un moteur de recherche.
    Merci beaucoup pour votre récit. Excellente mine d’information à titre professionnel

    On en veut encore sur ce thème traité de cette manière. Continuez.
    Je l’ai cité sur Facebook.

    Au plaisir de vous lire. Vraiment cool tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *