Éphémère au cassis et crème de cassis, un classique à la québécoise

Le kir est un cocktail fort populaire en France et dans toute la francophonie. Il se compose de crème de cassis et de vin blanc. Les puristes vous diront qu’une seule crème de cassis et un seul type de vin blanc doivent obligatoirement entrer dans la composition du kir, soit la crème de cassis Lejay-Lagoute et le bourgogne aligoté.

J’imagine que les habitants de Dijon, d’où provient cette boisson mythique, veulent absolument faire la promotion de deux de leurs industries locales. C’est l’ancien maire de Dijon, l’influent chanoine Félix Kir, qui en a voulu ainsi dans les années 1950.

Expérimentation brassicole

Pour ma part, j’ai tenté l’impossible, soit de marier la fameuse bière québécoise Éphémère au cassis, brassé par Unibroue, et la crème de la crème de cassis, la marque Lejay-Lagoute.

Même si la micro-brasserie québécoise Unibroue est passée sous la propriété anglo-canadienne en 2004 et maintenant sous la Japonaise Sapporo, les propriétaires ont eu la brillante idée de conserver ces bières fortes et originales, d’inspiration belge. Inspiré par la recette du kir, j’invite les nombreux amateurs de cette boisson à essayer cette création exclusive.

 Ma recette

Je mélange 30 ml de crème de cassis à environ 325 ml de bière Éphémère au cassis. Ces bouteilles sont vendues au Québec exclusivement en format de 750 ml. Au lieu du 5,5 % du taux d’alcool normal de cette bière, votre bière atteindra les 8 % à 10 %, comparable à celui d’un cocktail.

Tout comme le kir, cette boisson est fort prisée lors des longs après-midi d’été, au bord de la piscine ou dans votre hamac…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *