Construire un abri pour votre bois de chauffage

Comme utilisateur occasionnel de bois de chauffage, je me cherchais une façon peu coûteuse et efficace d’entreposer mon bois.   Mes cordes de bois avaient la fâcheuse habitude de s’écrouler et la bâche de plastique qui couvrait mon trésor, donnait à ma résidence l’aspect d’une mansarde abandonnée.

En plus de protéger les bûches de la pluie et de la neige, ce précieux asile permettra au bois de bien sécher, pendant les mois précédents la saison froide.

Je désirais construire moi-même cet abri, mais sans y passer le week-end. Je suis alors parti négocier avec le quincaillier du coin, afin de lui troquer quelques palettes de bois, qui ne faisaient qu’embarrasser son entrepôt et finiraient au rebut. Notez qu’il existe différentes qualités dans les palettes de bois, alors choisissez toujours celles qui sont les plus lourdes = bois durs.

Les palettes de bois

J’ai donc construit des supports en bois de palette afin d’y stocker mon bois de chauffage. Il s’agit de simplement viser des coins en acier pour solidifier votre création.

Pour empêcher la pluie de faire pourrir votre précieuse source d’énergie, vous pouvez aussi viser une autre palette sur le dessus (en bois léger) en y fixant une tôle d’acier ou de fibre de verre pour le toit.

N’oubliez pas de poser de bonnes pentures et une poignée, pour faciliter l’ouverture de votre cage au trésor. Pas très esthétique, mais un prix imbattable.

Entreposage en vrac

Quand vous entreposez du bois de chauffage dans votre cour pour le faire sécher, plantez simplement de longs piquets d’acier, et reliez-les avec des cordes pour les empêcher de s’entrouvrir. Il est important de laisser suffisamment d’espace entre les rangées de bois afin de faciliter le séchage de votre matière première, et pour y accéder sans trop de problèmes.

Lorsque le bois est bien sec, avec environ 20 % d’humidité, vous pouvez alors le déménager dans votre refuge à l’abri des intempéries. Une bonne façon de savoir qu’un rondin est prêt à être utilisé et de s’assurer que le bois du côté des bûches est partiellement fissuré par le séchage.

Vous pouvez bien sûr faire reposer votre bois sur des palettes de bois franc (éviter le bois tendre) ou encore sur des supports de plastique, que l’on trouve souvent dans les brocantes, ou à l’arrière des centres commerciaux ou des dépanneurs.

Modèles originaux

Il existe plusieurs modèles tous aussi originaux pour les bricoleurs amateurs. Vous pouvez recycler le bois de palettes dans le premier cas, ou utiliser du bois d’œuvre dans le deuxième cas. 

Il est bien sûr intéressant de fabriquer un abri esthétique lorsque celui-ci est visible par les passants qui circulent devant votre résidence ou votre maison de campagne. Si votre abri à bois est caché des regards, alors techniquement l’apparence importe peu.

L’annexe grillagée

Une autre structure très pratique, pour les bricoleurs un peu plus aguerris, consiste en une pièce attenante à la maison, avec un grillage en bois permettant la circulation d’air. Ce cagibi décourage aussi le vol de bois de chauffage.

Cette pièce se révèle très utile pendant les rudes journées d’hiver, où vous n’avez simplement qu’à ouvrir une porte dérobée de la maison pour chercher une brassée de bois. Et ce, en pantoufle…

L’abri muraille

Sur la photo de droite, on peut y voir l’entreposage impressionnant de bois de chauffage. Son propriétaire y a placé une bâche pour protéger le bois déjà sec des éléments de la météo. Le côté droit sert à entreposer le bois à sécher.

Très pratique, mais vous avez besoin d’une échelle pour rejoindre les bûches du haut. Vous devez aussi construire une structure imposante et solide afin de supporter tout le poids du bois. Et ce n’est pas, disons, la structure la plus élégante et discrète.





1 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *