Construire un quai flottant avec barils, comme plateforme

Il y a quelques années, j’ai construit un quai flottant en bois traité, en utilisant des barils achetés chez un recycleur. Afin de maximiser l’usage de ce nouveau quai, je voulais qu’il soit aussi utilisable en plateforme flottante, pour mes grands adolescents qui désirent se baigner au milieu du lac.

Il y a par contre plusieurs règles à suivre pour bien réussir votre construction.

Maximiser le nombre de barils

Vous devez maximiser le nombre de barils pour éviter que votre quai ne soit instable. Si vous lésinez sur le nombre de barils, lorsque 4 ou 5 personnes s’y tiendront debout, plongeant dans l’eau, vous verrez alors tanguer votre création, et les barils quitter le navire.

Nul besoin d’attacher les barils

Si vos montants sont suffisamment larges c.-à-d. 10 ou 12 pouces (25 ou 30 cm), vous n’aurez pas besoin d’attacher vos barils avec des rubans d’acier. D’ailleurs après quelques années, ces courroies d’acier auront tôt fait de se corroder et de se rompre. En mettant le maximum de baril, jamais les barils ne se déplaceront, ni ne se détacheront de votre plateforme.

Sceller les barils

Il est important de toujours choisir des barils de 45 gallons (205 litres) en plastique rigide, avec un ou deux bouchons dévissables. Assurez-vous de sceller les bouchons en y mettant du scellant de silicone pour bain, avant de les visser. Ce scellant résistera aux fuites pendant de nombreuses années, en empêchant vos barils de couler.

Évitez les barils à grand couvercle, vissables ou munis de grands cerceaux d’acier, qui ne sont pas adaptés pour ce genre de travail et qui finiront par se corroder et couler.

Mesurer vos barils

Généralement, les barils de 45 gallons (205 litres) mesurent 36 pouces (90 cm) de hauteur et 24 pouces (60 cm) de diamètre. Vous utiliserez ces mesures pour bâtir le coffrage de votre quai.

Calculez ferme

Pour éviter que vos barils ne se déplacent lors de vents violents, lors du gel et dégel d’hiver, ou pendant que plusieurs personnes y sont installées, il est recommandé de les stabiliser directement dans le coffrage de votre quai.

Je m’explique. Le nombre de barils en longueur déterminera la longueur de votre quai, alors que le nombre de barils en largeur déterminera la largeur de votre quai. Simple. N’oubliez pas d’ajouter dans votre calcul l’épaisseur des montants de 2 p (5 cm) x 10 p (25 cm) et un jeu de 2 pouces (5 cm) de tampon pour glisser vos barils.

En largeur : calcul pour 3-4-5 ou 6barils

  • 3 barils x 24p (60 cm) + 3 tampons x 2p (5 cm) + 4 montants x 2p (5 cm) =   86p ou   7,2 pieds (215 cm)
  • 4 barils x 24p (60 cm) + 4 tampons x 2p (5 cm) + 5 montants x 2p (5 cm) = 114p ou   9,5 pieds (285 cm)
  • 5 barils x 24p (60 cm) + 5 tampons x 2p (5 cm) + 6 montants x 2p (5 cm) = 142p ou 11,8 pieds (355 cm)
  • 6 barils x 24p (60 cm) + 6 tampons x 2p (5 cm) + 7 montants x 2p (5 cm) = 170p ou 14,2 pieds (425 cm)

En longueur : calcul pour 2-3-4 ou 5 barils

  • 2 barils x 36p (90 cm) + 2 tampons x 2p (5 cm) + 3 montants x 2p (5 cm) =   82p ou   6,8 pieds (205 cm)
  • 3 barils x 36p (90 cm) + 3 tampons x 2p (5 cm) + 4 montants x 2p (5 cm) = 122p ou 10,2 pieds (305 cm)
  • 4 barils x 36p (90 cm) + 4 tampons x 2p (5 cm) + 5 montants x 2p (5 cm) = 162p ou 13,5 pieds (405 cm)
  • 5 barils x 36p (90 cm) + 5 tampons x 2p (5 cm) + 6 montants x 2p (5 cm) = 202p ou 16,8 pieds (505 cm)

Faites un plan

Il est important de dessiner un plan pour calculer le nombre de barils et la quantité de bois nécessaire pour réaliser votre quai.

Calcul du nombre de barils

Disons qu’en examinant les mesures plus haut, vous optez pour un quai de 11,8 pieds de largeur (5 barils pour 142 p ou 355 cm) par 13,5 pieds de longueur (4 barils pour 162 p ou 405 cm). Il vous faudra alors acheter 5 barils de large par 4 barils de long c.-à-d. 20 barils. Chaque baril vous coûtera environ 10 $, sur les sites de vente de produits usagés ou chez les recycleurs. Coût approx. 200 $

Calcul du bois pour les montants

Je n’utilise que du bois traité contre les intempéries, plus cher, mais qui durera plusieurs décennies. Les côtés et les montants intérieurs seront de 10 ou 12 pouces (25 cm) x 2 pouces (5 cm) tandis que les planches du plancher seront de 4 pouces de large (10 cm). Donc pour notre quai de 5 barils de large x 4 barils de long, voici mes besoins en bois de montants :

  • Pour 5 barils de largeur : 6 montants de 12 pieds (360 cm), de 10 p (25 cm) x 2p (5 cm)
  • Pour 4 barils de longueur : 5 montants de 13,5 pieds (405 cm) de 10 p (25 cm) x 2p (5 cm)

En 2012, les meilleurs prix pour un montant de 2 p x 10 p x 12 pieds est de 10 $, et le 14 pieds est de 12 $. Le total de bois des montants vous coûtera approx 60 $ + 60 $ = coût de 120 $.

Calcul du bois du plancher

Si votre quai mesure 12 x 14 pieds (360 x 405 cm), et que vous calculez un espace de 1 pouce (2,5 cm) entre les planches de 2 x 4p (5 x 10 cm), comptez alors 30 planches de 14 pieds (couvrant 120 pouces sur 144 pouces) à 3 $ l’unité = coût de 90 $

Vous devrez calculer les vis à bois traité, les coins en acier et les anneaux pour attacher vos bateaux, pour un total d’environ 25 $. Pour un coût total du projet d’approx. 500 $ avec taxes.

Construction transportable

Si vous décidez de construire votre quai dans votre garage ou votre atelier et que celui-ci est situé à bonne distance de votre lac, n’oubliez pas que vous devrez déplacer votre œuvre. Vous pouvez alors la placer sur une remorque sans côté, ou tout construire sur les berges de votre plan d’eau.

Si vous disposez de plusieurs bras musclés (une bonne douzaine), vous pourrez le déplacer à la façon d’un cercueil.

Rapide et facile

Ce projet est relativement facile à réaliser. J’ai complété mon quai, seul pendant une fin de semaine. En plus, il durera pendant plusieurs décennies et fera la fierté du voisinage. Tous à bord!





41 commentaires

  • Plusieurs retirent leur plateforme équipée de barils pour l’hiver. Pour ma part, depuis 10 ans, mon quai est bien ancré pour l’hiver et demeure dans l’eau. Mes barils sont demeurés intacts, malgré la glace. Le seul danger de laisser votre quai équipé de barils dans la glace, est justement le mouvement des glaces et le vent sur votre plan d’eau.

  • bonjour
    Tout d abord merci pour la presentation de ce beau projet très inspirant. Vous avez mentionné de sceller les barils pour éviter des fuites…cela veut il dire que les barils doivent être remplis d’un certain niveau d eau, si oui, quel niveau? Ou doivent ils être complètement vide mais ce que vous vouliez plutôt dire est de les sceller pour éviter l’infiltration d’eau?
    Autre chose, les montants sont installés à quelle distance l’une de l’autre et de quelle maniere pour accueillir les barils?
    Merci

  • Pouvez vous me dire le poid que peut porté un baril sur l’eau . Ou une adresse que je peut trouvé l’info. Merci

  • @Regis Marquis,

    j’ai fait quelques recherches. Selon un forum de discussion américain sur ce sujet, un baril de 45 gallons impérial (55 gallons US) peut théoriquement supporter 440 lb, moins le poids du baril, moins le poids du quai. Mais votre baril risque d’être complètement submergé avec ce poids maximal.
    Donc, divisez ce poids de moitié pour que vos barils flottent à moitié. Si votre quai et vos barils pèsent 600 lb et porte 3 personnes de 200 lb, compter un minimum de 6 barils (600 + 600 = 1200 /220 lb par baril).

  • Un petit truc pour éviter que vos barils ne prennent l’eau. Même si vous étanchez les deux bouchons avec du silicone, il peut arriver un oubli ou une faiblesse. Alors, je vous conseille de placer vos barils de façon à mettre les deux bouchons à l’horizontale, puisque ceux-ci ont de fortes chances de ne pas se retrouver sous le niveau de l’eau, ces barils ayant une très bonne flottaison. Mon quai est fait avec ces barils, et de plus, je suis dans une rivière, et non un lac, et ça fonctionne assez bien.

  • bonjour , j’ai comme projet de me faire un camp flottant sur un lac mais mon probleme est l’hiver , si le quaie est charger , les barils de plastic vont résiter a une hiver dans la glace dans un endroit ou le vent et morceau de glace ne pourront pas ne percuter , ses ma grande crainte , peut on laisser une plateforme de baril bleu dans la glace sans avoir d’inquiétude ?

  • Guillaume,

    si votre quai est bien ancré, qu’il peut s’ajuster à la hausse et baisse du niveau d’eau et au mouvement des glaces, les barils de votre quai peuvent très bien passé l’hiver dans la glace. Mon quai qui est illustré dans cette chronique passe tous ses hivers dans la glace de mon lac et il flotte comme à ses premiers jours.

    Benoit

  • Bonjour,

    Je vous remercie pour ces explications.
    Je souhaiterais fabriquer un ponton selon vos informations, afin de faciliter les déplacements pour la mise et sortie de l’eau du ponton (avant et après saison), pouvez vous me dire si 2 barils en largeur (et 3 en longueur) seraient assez stable ou faut il un minimum de 3 ?
    Je vous remercie par avance,

    Julien

  • Bonjour Julien,

    Pour ma part, j’avais commencé par 2 barils de large et 3 barils en longueur. Mais mes grands ados ont invité d’autres amis à se baigner (au moins 5 ou 6) et lorsque ceux-ci se plaçaient d’un côté ou l’autre de la plateforme, et qu’un autre plongeait, on voyait tanguer la plateforme. Et souvent un baril se détachait de la plateforme. Il fallait alors courir (nager) après le baril pour le replacer.

    Mais depuis que j’ai maximisé le nombre de barils, la plateforme demeure stable et les barils restent en place.

    C’est à votre choix. Si le nombre de convives reste minimal vous pourriez alors diminuer le nombre de barils.

    Bonne chance.

  • Bonjour Benoit

    Merci pour les conseils, une question a été posé plus haut, quelle quantité d’eau mettre dans les barils afin de les stabiliser en gardant un minimum de flotaison.?

    Merci

  • Bonjour Franck (et Jean à qui j’ai oublié de répondre l’an dernier)

    Il est important de bien sceller les bouchons de vos barils pour que justement il n’y ait aucune infiltration d’eau dans ceux-ci. Vos barils doivent être bien secs avant de sceller le bouchon. Il ne doit pas y avoir d’eau dans vos barils.

    Désolé si mon texte a créé une certaine confusion.

  • Bonjour
    Il s’agit plutôt d’une question à Mr Benoit LAPORTE
    Dans le descriptif pour fabriquer un ponton flottant ,vous parlez de tampons?
    Je pense qu’il s’agit de protection entre les bidons
    Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit exactement (mousse ou autre , sont-ils collés…)
    Merci par avance de votre réponse

    • Désolé du retard à vous répondre.

      Quand je parle de « tampon » dans mon chiffrier, je parle « d’espace-tampon » entre les barils, comme vous pouvez voir dans la 3e photos. Il faut laisser un certain jeux pour que vous puissiez glisser les barils,

      Désolé pour la confusion.

  • Salut la Gang!!

    J’avais lu le blog avant de construire mon quai. Bon trucs!!

    Un ami m’a suggéré d’aller chez Dock industries à Chambly pour la quincaillerie.
    Prix 1/2 prix de n’importe ou ailleur, bon service et ils m’ont donné un plan de construction et la liste des matériaux pour mon quai de 4’x16 et 8×16′!!

  • Bonjour à tous,
    Et bravo à Benoît pour cette belle réalisation et sa description très claire.
    Je prévois pour ma part de réaliser un radeau similaire (2,30 m * 4,60 m) monté sur 16 barils (2 rangées de 8). Il ne résidera pas sur un lac mais dans un estuaire où il s’échouera de temps en temps à basse mer de vives eaux, sur de la vase molle mais parfois dans un léger clapot (< 40 cm). Il y aura aussi du passage et donc pas mal de mouvement (sillages de grosses vedettes) et il sera donc indispensable de sangler les barils pour les empêcher de s'échapper et pour les protéger du raguage contre le fond. Je pensais utiliser pour cela de larges bandes de moquette ou autre revêtement de sol usagé (linoléum, balatom) comportant une épaisse couche de néoprène. Qu'en pensez-vous ?
    (Notez que ce sera en Bretagne… donc jamais de gel ! lol)

    Laurent

    • Désolé du retard à répondre.

      Oui effectivement, il est recommandé d’attacher vos barils.

      Pour ma part, j’avais utilisé des feuillards d’acier perforé qui se sont rapidement corrodés et rompus après quelques années (j’ignore si ces feuillards existent en acier inoxydable). J’ai dû ensuite enlever le tout pour éviter que les baigneurs ne se blessent.

      Ensuite je les ai remplacés par de larges sangles en synthétique, comme celles utilisées pour les sacs à dos, qui sont beaucoup plus résistantes. Elles se vendent en rouleau dans les magasins de tissu ou de sport spécialisé en plein air. Et à date, le tout résiste bien aux affres du temps.

  • Bonjour,
    Je reviens un peu sur ce post intéressant car je veux en faire un moi-même. (en France dans le Nord)
    Les barrils étant ‘trop haut sur pattes » ne serait-il pas intéressant qu’ils s’enfoncent de moitié ? et justement en les remplissant avec de l’argile expansé (en Belgique on trouve de l’Argex) à 450 kg/m3, ils s’enfonceront vu le poid de l’ Argex et cela les rendra isubmersible (sauf déchirure du baril). Cela répond aussi au problème de compression de la glace et de l’eau sur un plastique un peu fragile, l’argex bien tassé à l’intérieur « tient » la pression sur les parois des barils
    Mes amitiés amis Canadiens.

    • Oui effectivement ça pourrait fonctionner pour un quai fixe. Mais dans mon cas, notre quai flottant se transforme en plateforme au milieu du lac, plusieurs fois par été, pour que mes jeunes adultes s’en servent pour la baignade. En remplissant les barils, la plateforme deviendrait beaucoup trop lourde pour la déplacer.

  • Salut,
    Est ce qu’on pourrait avoir des photos du dessous de votre projet ? Ou encore mieux, des détails photos concernant les étapes de la construction ?

    Autre chose, quand vous parlez de bien ancrer le quai pour l’hiver, c’est genre avec des chaines et des blocs de béton dans le fond de l’eau ? Ou juste ancrer à la rive ?

    Merci bien.

    Phil

    • Malheureusement je n’ai pas de photos du dessous. Je planifie agrandir mon quai cet été, et j’ajouterai des photos des travaux de construction. Concernant l’ancrage du quai en hiver, pour que celui-ci reste mobile l’été, je plante sur la rive deux longs poteaux en « T » perforé de 8 pieds (2,8 m) dans le sol jusqu’à ce que ceux-ci ressortent d’environ 3 pieds (1 m). Ensuite, je vise deux anneaux à l’arrière du quai. Finalement, je glisse une chaîne inoxydable entre le poteau et l’anneau et je ferme le tout avec deux maillons rapides inoxydables (important sinon vos maillons rouilleront et ils seront impossibles à ouvrir l’été suivant).

  • Bonjour Benoît.
    Point de vue assurances.
    Nous sommes 16 propriétaires autour d’un lac privé et nous en sommes tous propriétaires de par le comité du lac. Advenant un accident à qui en incombe la responsabilité. Comment ça se passe pour vous?
    Merci.

    • Malheureusement, je ne connais pas les normes des compagnies d’assurance concernant la responsabilité civile d’un quai communautaire. Il faudrait s’informer auprès d’un courtier d’assurance ou de votre compagnie d’assurances.

      Pour notre lac, chaque propriétaire détient la propriété de son propre quai et chaque propriétaire possède une couverture en responsabilité civile reliée à son chalet. J’imagine que si un accident se produisait sur son quai, c’est un peu comme si un visiteur chutait dans son escalier de chalet. En assurance, la question est toujours « Est-ce une négligence du propriétaire qui a causé cet accident » comme le mauvais entretien de l’escalier ou du quai…

      Selon mon expérience, il faudrait que l’association contracte une assurance pour les biens communs, pas tant pour le bien lui-même, mais en responsabilité civile pour se prémunir d’éventuelles poursuites.

  • Bonjour !
    J’ai une question concernant les quais flottants ! NOus avons suivit votre guide pour en faire deux sections de 8 x 10 rattaché ensemble.

    Ces 2 sections sont au bout d’un quai fixe et nous nous demandons quel serait la meilleur façon de fixer le quai flottant à celui ci et de quel manière le fixer au fond de l’eau. (Pieux vissés, chaines, bloc de beton etc.)

    Plan d’eau assez agité et situé dans un réservoir contrôlé par un barrage, donc doit être placé en lieu sur avant l’hiver et le niveau de l’eau peu varier de quelques pieds durant l’été.

    merci de vos idée et images si vous en avez!

    Jean-Philippe Pelchat

    • Pour fixer vos deux quais ensemble, il existe sur le marché des ensembles de joints de quai flottant, qui se détache facilement si vous désirez utiliser une section comme plateforme flottante pour la baignade.

      Pour un quai flottant détachable en plateforme, j’ai expliqué dans un précédent commentaire comment je procède (poteau en T perforé, avec anneau visé avec chaîne et maillons rapides en inox).

      Dans le cas d’un réservoir qui techniquement se vide à l’automne pour être rempli lors de la fonte printanière, par élémentaire prudence, je recommanderai de le tirer sur la terre ferme avec un VTT ou un camion.

      À mon lac, nous ne sommes qu’une vingtaine de villégiateurs, et chaque printemps je récupère dans ma baie deux ou trois quais de mes voisins poussés par les glaces et les vents dominants. Je les attache à un arbre, et je demande une « rançon » à leur propriétaire. 😉

  • Bonjour !

    Comment s’y prendre pour amarrer une barge au milieu d’un lac ou d’une rivière de manière réversible ?
    Pilotis ? Ancre ? Autre…?

    • Désolé du retard à vous répondre.

      Pour ma part, j’utilise toujours une ancre, mais il est possible d’en fabriquer un à peu de coûts en coulant du béton dans un seau, et d’y attacher une longue corde.

      Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *