Comment faire son propre gel antibactérien à la maison

Fan de l’émission Infoman et de son irrévérencieux animateur Jean René Dufort, qui nous offrait le 12 novembre 2009, une recette maison de Purell. Ce gel antibactérien est devenu très populaire dès 2003, suite à l’épidémie de SRAS à Toronto. Tellement populaire que le Vatican a remplacé l’eau bénite dans les bénitiers de nos églises par ce liquide qui vous lavera dorénavant de tous vos péchés.

Voici la transcription de la recette de gel à l’alcool d’Infoman :

Et il ajoute qu’au lieu de payer 1,59 $ la petite bouteille, le coût de sa recette est de 0,50 $.

J’ai aussi lu la suggestion d’ajouter de l’aloès pour lubrifier et améliorer l’élasticité de la peau. Mais sans être un chimiste, selon moi la glycérine et l’aloès devraient avoir probablement les mêmes propriétés.

Au moins 60 % de concentration d’alcool

Le problème avec beaucoup de ces recettes maison est que souvent l’alcool à friction ajouté possède une concentration de moins de 60 %. Selon des études sérieuses (ne le sont-elles pas toutes?) et un article du New York Times, on y stipule qu’en bas de 60 % de concentration d’alcool, ces liquides désinfectants sont inefficaces pour tuer les bactéries. Alors lors de votre prochain achat au magasin à « une piastre », soyez vigilant…

Ma petite expérience

J’ai magasiné dans les pharmacies du coin et le problème est le coût élevé de la glycérine, à environ 1 $ l’once (30 ml). Chez Jean Coutu, la marque maison de glycérine coûte 12 $ pour 400 ml. À la petite pharmacie au coin de chez moi, j’ai payé 4 $ pour 100 ml. Si on le compare au prix du Purrell, qui est aussi autour de 1 $ pour 30 ml, il n’y a pas beaucoup d’économie à y faire. C’est sur que si vous trouvez de la glycérine à meilleur coût, alors vous épargnerez autant.
 
J’ai tenté l’expérience quand même, pour en avoir le cœur net. J’ai testé ma recette sur ma douce moitié, très pointilleuse sur les produits émollients. Histoire d’améliorer l’odeur, j’ai ajouté une mixture d’herbes et fleurs séchées, trempées une nuit dans l’alcool à friction. Ma collaboratrice de vie a bien aimé, surtout que nous avons utilisé une glycérine de qualité. Il me reste qu’à me procurer une petite bouteille étanche pour sac à main. Beaucoup de travail, pour simplement se désinfecter les mains.
 
L’avantage de produire votre propre Purell est de pouvoir doser la quantité de glycérine de votre produit. De cette façon, votre gel déshydratera beaucoup moins votre peau, si celle-ci est particulièrement sensible à l’alcool.
 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *