Choisir une tente abri moustiquaire pour le camping léger

Il existe plusieurs modèles de tentes moustiquaires portatives sur le marché. Lors du choix de cette tente, vous devez privilégier des éléments importants comme le prix, la légèreté, la durabilité et la facilité de montage.

Au fil de mes escapades en canot-camping, j’ai expérimenté plusieurs tentes moustiquaires, avec plus ou moins de succès. En quelques années, je me suis procuré au moins trois tentes de différentes marques et de différents prix.

Que du vent!

Les campeurs doivent généralement s’installer à un endroit venteux pour éloigner les insectes piqueurs. Le campement est souvent monté sur une plage, une colline, un cap rocheux ou une pointe venteuse, où les moustiques sont moins présents.

Mais puisque la force du vent est incontrôlable, bien souvent un endroit dégagé avec un vent léger peut être accompagné d’importantes rafales qui peuvent transformer votre paradis en enfer.

À cause de leur fragilité, malheureusement la plupart des modèles achetés finissent souvent par se faire écraser par le vent. Mais j’ai finalement trouvé un modèle d’excellente qualité que j’ai adapté à mes besoins, et ceux de mes compagnons de voyage.

Avec un peu de recul

Je suis un adapte du canot-camping et du camping léger depuis plus de 30 ans. Dans ma tendre jeunesse, sans beaucoup de protection, je m’accommodais tant bien que mal des insectes piqueurs, du soleil intense, de la pluie et du vent.

Je me rappelle que nous transportions avec nous qu’une simple bâche de toile bleue, tendue entre les arbres, pour nous protéger des chauds rayons du soleil, des vents ou de la pluie. Cette toile qui nous coûtait quelques dollars, se déchirait assez facilement et faisait un boucan d’enfer lorsque le vent se levait.

Quant aux moustiques, on portait jour et nuit un filet à mouche ou on se badigeonnait généreusement de produits chasse-moustiques collants.

Les six qualités de l’abri idéal

Mais depuis quelques années, plusieurs fabricants de matériel de camping (haut et bas de gamme) ont mis sur le marché de nombreux modèles d’abris moustiquaires qui répondent à six critères essentiels pour le camping mobile.

  • Légèreté
  • Compact
  • Spacieux
  • Résistant au vent et à la pluie
  • Rapide à monter et à démonter
  • Prix abordable

 

Il existe des modèles de 8 x 8 (245 x 245 cm) jusqu’à 12 x 12 (365 x 365 cm). À moins d’être accompagné d’une unité scoute de 12 personnes, le plus petit abri pourra confortablement accueillir 6 adultes de bonne taille et leur chaise pliante.

Voyageons le cœur léger

Si vous avez à transporter un abri moustiquaire dans vos bagages, votre canot ou sur votre dos en randonnée, vous avez tout intérêt à ce que votre tente soit légère. Les premiers modèles achetés se composaient de tuyaux en acier, assez lourd. J’ai par la suite utilisé un abri équipé de poteaux en graphite, les mêmes qui équipent les tentes modernes, mais beaucoup plus grosses et résistantes.

Et le sac compact

La qualité de la toile et la grosseur des poteaux sont déterminantes dans le volume que prendra votre abri. Éviter les tentes bas de gamme qui sont équipées de joints de plastiques, avec des codes de couleur.

Ces joints prennent beaucoup de place et se brisent assez facilement. Évitez les abris de toile de coton ou équipés d’auvent décoratif, qui sont inutiles et encombrants.

Si vous avez vraiment besoin d’un auvent additionnel, équipez-vous d’une toile supplémentaire indépendante. Mais elle sera superflue, si votre abri est équipé de volets intérieurs de qualité. Small is beautiful.

 

Résistant aux vents et à la pluie

Nos premiers modèles étaient strictement utilisés contre les maringouins, mouches noires et autres insectes suceurs. Mais un abri moustiquaire devrait aussi vous protéger de la pluie et du vent. Alors nos modèles subséquents étaient équipés de volets intérieurs que nous pouvions descendre à demande et qui nous protégeaient des éléments.

C’est particulièrement intéressant quand le soleil plombe ses rayons en fin de journée et que vous recherchez un peu d’ombre. Soyez par contre conscient que lorsque les volets sont descendus, votre abri devient alors très fragile aux vents soudains qui pourraient écraser votre asile salvateur.

Rapide à monter et à démonter

Plusieurs modèles de tentes moustiquaires sont relativement difficile à monter si vous êtes seul, ou même deux personnes. Assurez-vous de la tester dans votre jardin avant de partir, pour vous familiariser avec votre équipement lorsque vous serez dans la jungle, attaqués par les bestioles sanguinaires.

Ne laissez jamais votre tente montée pendant la nuit ou durant une absence prolongée. J’ai personnellement vécu un orage soudain où notre abri s’est littéralement aplati sous la force du vent. Heureusement, nous n’étions pas très loin du campement et les dommages ont été mineurs.

Je me rappelle d’avoir aussi couru après une tente moustiquaire légère qui roulait sur une plage, parce que laissé sans surveillance (et sans ancrage solide). Défaites les quatre coins des poteaux et elle se « dégonflera » rapidement. Ensuite, placer un poids lourd sur votre toile pour éviter que votre abri ne devienne pas un cerf-volant.

Modifications à apporter pour votre abri neuf

L’ajout une jupette

Nous avons fait modifier nos modèles de tentes en ajoutant une jupette, afin de pouvoir y déposer des roches servant d’ancrage. Ces roches empêchent la pluie et le vent de s’infiltrer par le bas et évitent à la tente de se soulever par grands vents.

La corvée pour déplacer les roches est assez déplaisante, mais indispensable. Une entreprise de réparation de toile d’abri d’auto pourra effectuer cet ajout assez simple. Ou simplement votre cordonnier du coin, habile et créatif.

Il existe aussi des petites entreprises spécialisées dans ce type de couture de matériel de plein air, ou de toile d’abri, comme De Fil en Montagne à Montréal. En consultant les pages jaunes sous Canevas, vous trouverez plusieurs entreprises spécialisées.

Renforcer les ancrages

Les ancrages d’où sont attachées de petites cordes sont généralement de mauvaise qualité. Nous les avons fait modifier chez un cordonnier en ajoutant un empiècement épais et des œillets de qualité.

Une trousse de réparation

Équipez-vous d’une trousse de survie pour votre abri. Dans les magasins spécialisés vous trouverez un truc permettant de réparer les poteaux de tentes, aussi un ensemble de couture pour matériel épais, de la colle à tissu synthétique, d’imperméabilisant de type Seam Seal et bien sûr beaucoup de ruban de réparation hypercollant (type Duct Tape). Les chariots de fermetures éclair ont aussi tendance à se relâcher au fil des jours. De retour à la civilisation, il est facile de les faire changer chez un cordonnier.

Les cordes d’ancrage

Pour ancrer les coins de l’abri, nous utilisons toujours les cordes servant à attacher les canots. Nous les attachons aux quatre coins et au milieu, si nécessaire. Quand aucun arbre n’est disponible, nous nous ancrons autour des rochers disponibles ou bien nous en transportons près de la tente. Les soirs de grand vent, il nous est même arrivé de transporter nos canots à proximité de la tente moustiquaire de les ancrer à notre abri.

Les modèles disponibles sur le marché

Il existe de nombreux modèles en vente tant chez Canadian Tire pour Roots, pour Woods ou pour Coleman ou encore pour Outbound.

Mais le meilleur modèle que vous apercevez plus haut sur les dernières photos est fabriqué par Kelty pour environ 225 $. Cet abri est disponible au Québec, entre autres, au magasin Sail.





2 Responses

  • Excellent résumé de la situation. J’aimerais ajouter comme commentaire que le dernier modèle suggéré (Kelty) a un petit inconvénient à savoir que la toile intérieure qu’on peut rabattre pour se protéger du soleil est idéale mais que lorsqu’il pleut ou qu’il y a du vent, il aurait été préférable que celle-ci soit à l’extérieur de la tente. Ainsi, lorsqu’il pleut, l’eau se serait égoutté à l’extérieur de la tente et non à l’intérieur. Je me suis souvent ramassé avec un ruisseau à l’intérieur de la tente.

    De plus, lorsqu’il y a du vent, la toile se gonfle ce qui peut être désagréable. Or, si ladite toile avait été mise à l’extérieur, le vent l’aurait probablement rabattu sur les parois de la tente évitant ainsi de former un parachute à l’intérieur.

    C’est à peu près le seul petit défaut que je pourrais noter au choix de cette tente abri moustiquaire.

  • Oui, la location de vacances verte et insolite c’est tendance ! Vous avez raison.
    Et c’est très sympa de découvrir de beaux endroits préservés pour être proche de la nature.
    Plein d’autres locations écolos et bios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *