> > -TRUC ET CONSEIL > Comment construire un sous plancher en bois sur dalle de béton

Comment construire un sous plancher en bois sur dalle de béton

par Benoit Laporte le 22 juillet 2011

dans -TRUC ET CONSEIL



Pour un bricoleur amateur, la construction d’un plancher de bois dans sa cave est probablement un des projets les plus faciles à réaliser. Bien qu’il faille suivre des règles bien précises, les erreurs sont assez facilement corrigibles et sans grand impact. Votre plancher pourra ensuite être recouvert de linoléum, plancher de bois franc, plancher flottant, moquette ou autres. Pour les tuiles de céramique, l’installation nécessite un peu plus d’expertise.

Un peu comme la construction d’un mur de 2 x 4 pouces (5 x 10 cm), pour votre plancher, vous devrez construire un mur « couché » sur le sol en bâtissant une armature de 2 x 3″  (5 x 7.5 cm), clouée au sol.

Poussiéreux, froid et humide

Avant de penser transformer votre sous-sol en salle de billard, bar et salle de télévision 5.1, il faudra poser votre sous-plancher en bois. Votre plancher de béton comporte une pente vers le drain d’écoulement, mais votre plancher de contreplaqué doit être bien droit, parfaitement de niveau. Le plancher de béton est froid, humide et très poussiéreux. Même si vous l’avez peint à grands frais, il restera humide et froid. En installant un sous-plancher, vous diminuerez le taux d’humidité du sous-sol, vos coûts de chauffage et l’inconfort d’y marcher pieds nus.

Bien qu’il soit difficile de le faire, il est important de vérifier qu’il n’y ait aucune infiltration d’eau. La meilleure solution est probablement d’attendre plusieurs mois après la construction de la maison, pour au moins passer à travers le dégel du printemps et les grandes pluies d’automne, pour vous assurer que votre plancher de cave est bien imperméable.

Calculer vos matériaux, quantités et coûts

Pour ma part, j’ai utilisé un chiffrier Excel avec lequel j’ai tracé les dimensions de mon plancher de béton à couvrir, où chaque petit carré est l’équivalent d’un pied carré (30 cm²). J’ai ensuite dessiné le nombre de pièces de bois 2 x 3 pouces x 8 pieds (5 x 7,5 x 240 cm) à utiliser pour le tour du sous-sol et les solives intérieures, qui seront fixées à tous les 16 pouces (40 cm), comme des murs. Une pièce de bois de plus de 8 pieds coûte moins cher par pied linéaire, mais reste difficile à manipuler et à transporter.

Comme ma dalle de béton était de 12 x 24 pieds (3,6 x 7,2 m), j’ai dessiné le nombre et la position des panneaux de contreplaqué (plywood) de 4 x 8 pieds (1,2 x 2,4 m) sur mon dessin, pour diminuer le plus possible les coupes de bois inutiles et surtout la perte de matériaux.

Du fait que mon plancher de béton est coulé sur un cap rocheux qui demeure gelé en hiver, il reste toujours très froid et humide. J’y ai installé alors un panneau isolant de styromousse (mousse de polystyrène) d’un pouce (2,5 cm), directement posé sur le papier goudronné de 15 lb (7 kg), pour un coût additionnel de 200 $.

Constat du coût des travaux

Comme vous pouvez le constater sur le chiffrier plus haut, le coût des travaux avoisine les 550 $ (avant taxes) pour un plancher de 288 p² (26,8 m²), excluant le coût des outils et de la main-d’œuvre. Le coût de ce plancher revient à environ 2 $ le pied² (30 cm²), incluant les panneaux isolants.

Le papier goudronné (papier-feutre ou papier bitumé)

Pour couper toute source d’humidité provenant du ciment, il est fortement recommandé d’étendre un papier goudronné de 15 lb sur le plancher de ciment. Chaque longueur de papier doit se chevaucher d’au moins 4 pouces (10 cm) entre les lisières. Laissez aussi dépasser le papier de 4 pouces (10 cm) à la jonction du plancher et du mur. Pour ma part, j’ai même collé les lisières de papier goudronné avec du papier collant rouge Duct Tape, extrêmement efficace. Au bas des murs, j’ai broché le papier goudronné avec des broches T-50, pour éviter qu’il ne retombe sur le plancher.

Comment bâtir le squelette de bois

Vous commencez par déposer vos pièces de bois au pourtour de votre plancher, et ensuite à l’intérieur, à chaque 16 pouces (40 cm) centré, dans le sens de la longueur. Avant de clouer, assurez-vous que votre plancher est bien au niveau, en utilisant des cales faites de coins de bois en cèdre. Faites attention de ne pas déchirer le papier goudronné en installant vos coins de bois, sinon réparez-le avec votre papier collant rouge.

Clouer avec un pistolet Ramset pour béton

Pour clouer, j’ai utilisé un pistolet Ramset RS22, avec des clous de 2.5 pouces (6,3 cm) avec des amorces jaunes (de puissance 4). Je cloue les montants à tous les 12 pouces (30 cm). Cet outil est en vente pour environ 145 $ à la quincaillerie Rona.

Portez des lunettes protectrices et des protège-oreilles, pour couvrir le bruit de la détonation des balles. Ensuite, enlevez les résidus de plastique provenant des clous avec le revers d’un marteau ou un arrache-clou. Assurez-vous que chacun des montants est bien ancré au béton en marchant dessus, et en effectuant des mouvements latéraux. Si vos montants bougent, votre plancher bougera aussi.

La pose optionnelle d’un isolant

Comme mentionné plus haut, j’ai posé un isolant supplémentaire de styromousse d’un pouce (2,5 cm) pour isoler adéquatement mon plancher très froid. Cette opération s’est effectuée en coupant l’isolant avec un couteau universel (de type Exacto) et une longue règle de 5 pieds (1,5 m). Si vos mesures sont exactes, vous n’aurez qu’à glisser la styromousse entre les montants de bois et le tour est joué. Un travail de précision et de concentration, qui peut s’avérer dangereux pour vos doigts, lors de la coupe.

Bien coller, pour longtemps

Il est important de coller votre plancher sur les montants de bois en utilisant de l’adhésif Lepage pour construction, vendu en tube. Facile à étendre, cette colle vous assurera un plancher stable, qui ne craquera pas au fil du temps.

Vous pouvez aussi utiliser de la colle liquide que vous étendez au rouleau. Moins chers, mais moins pratique.

La pose de vos panneaux de contreplaqué

Tout d’abord, il est indispensable de tracer un trait de crayon-feutre sur le mur où se situent vos montants de bois. Cette étape facilitera beaucoup la pose de vos vis à plancher.

Finalement, vous pouvez installer vos contreplaqués ou panneaux de bois aggloméré. Pour ma part, j’ai utilisé un panneau de 5/8 de pouces d’épaisseur qui peut s’imbriquer les uns aux autres. Vous vissez à chaque 12 pouces (30 cm), avec des vis à plancher de 1.5 pouce (3.8 cm).

Comme mentionné plus haut, j’ai alterné le sens des panneaux pour maximiser l’espace et l’utilisation de mes matériaux. Un travail facile, mais précis.

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Comment construire un sous plancher en bois sur dalle de béton
Cote de l’auteur :
51star1star1star1star1star


1 omar 2 juillet 2013 à 05:54

Félicitation, C’est bien expliqué, toutefois il me semble que L’utilisation des vis à béton serait meilleure que les clous, à l’aide de l’outil Ramset, à long terme, ce qui récompense le temps de leur installation. Si vous n’êtes pas d’avis vous pouvez argumenter car je me prépare à installer un tel sous plancher. Merci

2 Benoit Laporte 2 juillet 2013 à 13:32

Bonjour Omar,

j’ai toujours utilisé un pistolet Ramset pour fixer les montants de bois au ciment. J’imagine qu’il est toujours possible de les visser avec efforts et détermination mais le coût de ces vis autotaraudeuses est fort élevé. Même après plusieurs années, malgré les clous, mon plancher ni me bouge, ni ne craque.

Bonne chance

Benoit

3 Jason 30 juillet 2013 à 14:14

Bonjour Benoit,

Tout d’abord, merci pour les explications qui sont claires et précises. J’ai une question, est-ce qu’il faut pré-percer des trous avant d’utiliser l’outil Ramset? De plus, est-ce que l’outil Ramset peut être utilisé pour clouer les fourrures (1X3) des murs ou s’il est trop puissant pour ce genre de travail?

Merci

Soumettre un commentaire