> > -CAMPING PLEIN-AIR > Les choix d’autoroutes vers la Floride, Virginie ou Caroline

Les choix d’autoroutes vers la Floride, Virginie ou Caroline

par Benoit Laporte le 14 mai 2013

dans -CAMPING PLEIN-AIR, Voyage



Plusieurs milliers de voyageurs du Québec choisissent de passer leurs vacances aux États-Unis en voyageant en automobile, avec ou sans caravane. Les plus aventuriers qui désirent se rendre plus au sud ont le choix entre plusieurs lieux de villégiateurs dans les États de la Virginie, du Maryland, de la Caroline du Nord ou du Sud, de la Géorgie ou de la Floride.

Les autoroutes 87 et 95, le long des grandes métropoles

La grande majorité des voyageurs qui désirent se rendre rapidement en auto vers les destinations du sud-est des É.-U. parcourent les autoroutes 87 et 95, en passant par le poste de douane St-Bernard de Lacolle/Rouses Point.

Pour le besoin de notre exercice de comparaison, nous allons utiliser tout au long de cet article le départ de Repentigny et l’arrivée à Myrtle Beach, en Caroline du Sud. Le problème le plus important de cette route est sans doute la proximité des grands centres américains et la circulation dense autour des villes de New York, Philadelphie, Baltimore et Washington. Les bouchons monstres sont fréquents, tout autant que les travaux routiers ou les postes de péage.  

La plupart des voyageurs s’arrêtent pour la nuit à mi-parcours, au sud de Washington DC, où les motels, campings et arrêts routiers sont nombreux, à prix très abordables. Selon Google Map, la distance par les autoroutes 87-95 est de 1 670 km, pour un trajet d’une durée de 16 heures.

Les autoroutes 81 et 95, en passant par les Appalaches

Si vous désirez une route moins achalandée, il vous suffira de passer aux douanes américaines à Gananoque en Ontario, près de Kingston. Ce trajet vous rallongera d’environ 25 km, mais vous permettra d’éviter la circulation dense autour de plusieurs mégalopoles de la côte Est.

Vous parcourez alors les paysages bucoliques du nord de l’État de New York, et ensuite les montagnes de la Pennsylvanie. Beaucoup de voyageurs trouvent les paysages de la Pennsylvanie pittoresques, mais ennuyants. D’autant plus que beaucoup d’habitations et de fermes sont soient abandonnées ou peu entretenues. En comparaison avec la beauté des montagnes du Vermont, du New Hampshire et de l’État de New York le long de l’autoroute 87, 89 ou 91, les montagnes de la Pennsylvanie sont peu protégées et ont été ravagées par beaucoup d’usines, de mines et de développement domiciliaires.  

Il est déconseillé d’emprunter cette route l’hiver puisque ce coin de pays montagneux est réputé pour ces tempêtes de neige record. Selon Google Map, la distance du trajet par les autoroutes 81-95 est de 1 718 km, d’une durée de 16 h 34.

La Pennsylvanie, calme et monotone

La seule grande ville que vous traversez pendant votre périple est celle de Syracuse, NY, vieille cité industrielle. Tentez d’y passer en dehors des heures de pointe pour éviter le stress des bouchons. Les nombreux arrêts routiers (Rest Area) de la Pennsylvanie sont bien conçus et proprement entretenus. Vous y retrouverez des machines distributrices, salles de bain et des nombreux stationnements, s’y vous voulez y passer la nuit. Par contre, les connexions WiFi sont rares.

Pour éviter de m’approcher de Washington, je parcours la 81 jusqu’à la ville de Strasburg (Va), et ensuite je bifurque vers la 66, jusqu’à la sortie 28, pour accéder à la route 17. J’avoue que le 17 est assez stressant jusqu’à Falmouth (Va), où vous rejoignez enfin l’autoroute 95. En effet, cette route à 4 voies traverse plusieurs villages, et croisent de trop nombreux feux de circulation. Mais hormis ces désagréments, vous éviterez les nombreux bouchons de la banlieue ouest de Washington. Pour ma part, je couche toujours autour de la ville d’Harrisburg (Pa), puisque vous aurez alors parcouru environ la moitié du trajet (près de 9 heures avec les arrêts pipi, bouffe et essence).  Autrefois j’effectuais ce trajet en une seule journée, mais avec des enfants et l’âge, je préfère m’arrêter pour la nuit.

L’autoroute 95, de la Virginie à la Floride

Rendu en Virginie, évitez à tout prix de traverser la ville de Richmond, en empruntant l’autoroute 295, une voie de contournement situé à l’est, jusqu’au sud de Petersburg (Va). Un petit détour qui vous évitera beaucoup de désagrément. De plus, la circulation y est plus légère. Rendu en Caroline du Sud, pour accéder à Myrtle Beach, il n’existe pas d’autoroute directe. J’ai alors expérimenté deux accès:

  1. sur la 95, à partir de la ville de Benson (NC), vous tournez sur l’autoroute 40 jusqu’à Wilmington (NC). De là, vous serpentez le long de la route 17.  Vous croisez alors de multiples feux de circulation, de restaurants, motels et camping. J’avoue que la famille avait hâte d’arriver à destination.
    .
  2. l’autre solution est de circuler sur la 95 jusqu’à la sortie de la ville de Lumberton (NC) . De là, sur environ 100 km vous emprunterez tour à tour les routes 74 – 130 – 410 – 701 – 9 – 31. Un trajet un peu compliqué, mais beaucoup plus sympathique. Avec votre GPS, vous ne devriez pas avoir de problèmes. Notez qu’il y a peu de stations-service sur ce trajet, sauf avant d’arriver à la 31.

Une alternative pour passer les douanes au Québec, mais éviter les bouchons : les autoroutes 87-84-81-95

Les voyageurs du Québec qui désirent éviter les grandes métropoles américaines, mais demandent quand même d’entrer ou de sortir directement au Québec par St-Bernard de Lacolle (Rouses Point), peuvent toujours le faire.

Vers le sud, je vous recommande de circuler sur la 87 jusqu’à Newburgh (NY), et de là vous emprunter l’autoroute 84 jusqu’à Scanton (Pa). À partir de Scranton, vous prenez la 81 jusqu’à Strasburg (Va) ensuite la 66, la 17 jusqu’à Falmount (Va). Ensuite pour reprenez la 95 vers le sud, en suivant les instructions dans le paragraphe précédent.

Selon Google Map, la distance par les autoroutes 87-84-81-95 est de 1 760 km, pour un trajet d’une durée de 16 h 53.

voyage repentigny-myrtle beach

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Les choix d'autoroutes vers la Floride, Virginie ou Caroline
Cote de l’auteur :
51star1star1star1star1star


1 Jules Bélanger 6 octobre 2015 à 13:18

Moi je voyage depuis plusieurs années en Floride et je passe toujours par la 87 et la 95.

J’ai équipé mon motorisé d’un Z-Pass (pour les péages) qui est valide pour tous les états de l’est des É.-U. J’ai essayé les deux trajets soit de passer par l’Ontario et de prendre la 81, 66, 17 et la 95, pour moi c’est plus dispendieux; faire ce chemin, c’est bon pour les amants des beaux paysages forestiers américains.

Mais en auto de touristes, à chacune des grandes villes que je passe, je prends les autoroutes alternatives pour contourner les villes de NY, Philadelphie, Baltimore et Washington. Je descends tranquillement en suivant les limites de vitesse et je prends 2 ou 3 jours pour me rendre à destination.

À NY, je m’arrange toujours pour traverser soit le matin très tôt (5 h) ou le soir vers 11 ou minuit. La circulation est plus facile, mais il y a toujours du trafic à NY. Après NY c’est comme des vacances, bien sûr il faut aimer conduire, car on parle de 24 heures de conduite. Si vous êtes deux ou trois conducteurs, là vous pouvez le faire en 24 heures en vous échangeant le volant au 4 h.

2 Benoit Laporte 6 octobre 2015 à 22:41

M. Bélanger,

Vos recommandations sont en ligne avec la façon d’opérer de plusieurs voyageurs fréquents.

Merci pour vos conseils, c’est très apprécié.

3 Henri tardif 22 décembre 2015 à 11:07

Je m en vais en Floride avec mon campeur de 25 pieds. Je me demande à part Baltimore ,y a t il d’autres tunnels à éviter et comment fonctionne les ez pass . Aussi est ce que les campeurs couchent dans des flying J en route ou à l’hôtel pour les deux premières journées. Est ce sécuritaire ces truck stop et y a t il des frais .Merci

Soumettre un commentaire