> > -LIEU À DÉCOUVRIR > Spectacles Concerts > Ricky Laurent Paquette, guitariste virtuose québécois parmi les grands

Ricky Laurent Paquette, guitariste virtuose québécois parmi les grands

par Benoit Laporte le 17 mars 2013

dans Spectacles Concerts



Ricky Paquette - 31 jan 2013Un vendredi soir de janvier 2013, un ami m’a invité à un spectacle de blues, dans un petit bar de Repentigny. Bien que bien au fait des bons bluesmen du Québec, j’ignorais qui était ce musicien. Bien installé devant la scène du Saint-Laurent Bar Blues, nous étions fin prêts pour un plein de bon gros blues. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque de voir apparaître un petit blanc bec, avec un look à la Jim Morrison, sortit tout droit des années 70. Accompagné d’un batteur aguerri et d’un bassiste tout aussi costaud, notre guitariste démarra la machine, au péril de mes tympans.

Surprise

Dès les premiers accords, j’ai compris que cette soirée serait tout, sauf ennuyante. Il nous balança au visage une suite ininterrompue de Led Zeppelin, Aerosmith, Deep Purple, Black Sabbath, comme si nous étions. Et pas de clonage, que de l’originale, avec une dextérité rarement vue.

À un moment donné, notre petite prodigue nous a joué les 6 dernières pièces de l’album Abbey Road des Beatles, de Mean Mr Mustard jusqu’au solo de fermeture, en faisant tout à tour les voies des 3 Beatles. On parle ici de 6 pièces d’environ 12 minutes : Mean Mr. Mustard 1:06, Polythene Pam 1:12, She Came In Through the Bathroom Window 1:58, Golden Slumbers 1:31, Carry That Weight 1:36, The End 2:05). Devant une sale principalement formée de Boomers, peu de musiciens se seraient risqués au sacro-saint catalogue des Beatles.

rlNée en 1990

Cet orfèvre de 22 ans semble porter une expérience de vieux routier. Originaire de l’Outaouais, il était accompagné de son papa roady, et de sa maman qui vend ces CD à l’entracte. Il possède déjà 3 CD, son premier gravé dès l’âge de 14 ans. On peut le voir ici, adolescent, interprétant Red House de Jimi Hendrix.

Dédoublement de personnalité

Ce jeune homme possède deux noms, pour deux profils différents. Ricky Paquette joue principalement des vieux succès blues rock des années 60-70, avec un spectacle intitulé Rétrophonic. Tandis que Ricky Laurent (ses deux prénoms) joue exclusivement du matériel original. Ce concept est un peu mêlant pour le commun des mortels, surtout pour un artiste émergeant. Regarder cette entrevue divertissante avec Patrice Bélanger à propos de ces deux identités, réalisé le 31 juillet 2012 (3 h 28).

Martin Deschamps, son mentor

Depuis plusieurs années, il est un des guitaristes de Martin Deschamps, qui, histoire de promouvoir la carrière de son poulain, fait quelques apparitions dans ses spectacles. Et avec Deschamps, nous demeurons dans le même créneau, avec des pièces d’AC-DC, Offenbach et Mettalica. On le voit au centre sur la pochette de l’album de Martin Deschamps de 2010 On veut la paix.

Écoutez Martin Deschamps invité par Ricky Paquette pour Detroit Rock City de Kiss et Highway to Hell d’AC-DC. Le roady avec un chandail noir derrière Ricky, c’est son papa.

Son histoire d’amour avec Aerosmith

RL-autoSon amplificateur de poche de Marque 3 Monkeys, fabriqué selon les spécifications de Joe Perry d’Aerosmith, trône au milieu de la scène. Le son que crache ce petit bijou est étonnant. On peut voir le petit amplificateur sur la photo de droite, utilisée au Stade olympique en 2012.

D’ailleurs Aerosmith l’a beaucoup influencé. Il a même auditionné pour remplacer Steven Tyler lors de son départ du groupe en 2009. Écouter son audition avec la pièce Back in the saddle again

Écouter aussi sa composition Aérosmithien Feeling Dirty, son premier vidéo officiel, produit en 2011. Une autre pièce originale Baby Baby, en spectacle en mars 2012, avec une touche Steven Tyler.

Quelques vidéos étonnantes

Écouter l’hymne national des États-Unis version Jimi Hendrix à Woodstock, qu’il joue au Stade olympique pendant le spectacle du Monster Spectacular en 2012. Dément. Il y a aussi l’Ô Canada (2 :14) , pendant le même évènement, pour ceux que ça intéresse

rl-retrophonic

Une de ses premières apparitions télé, à l’émission « Belle et Bum » de Télé-Québec le 18 mars 1997. Il était alors âgé de seulement 16 ans. Il interprète une composition originale Woodshed Blues, de son premier album Early for the Show.

Une de mes pièces préférées,  Space Trucking de Deep Purple. Il y a des dizaines de vidéos de lui sur YouTube. Une pièce étonnante Cuttle Butin de Stevie Ray Vaughan. Que vous pouvez comparer avec l’originale.

Pour en savoir plus sur ses spectacles. Lisez une excellente entrevue faite il y a plusieurs années sur le netblues.com

Ses albums

Sommaire
Date de la critique :
Item :
Ricky Laurent Paquette, guitariste virtuose québécois parmi les grands
Cote de l’auteur :
41star1star1star1stargray


1 sylvain 30 mai 2015 à 20:55

Wow je l. Ai vu,en,show ce soir sur masson. Toute un,guitariste.

Soumettre un commentaire