> > -CAMPING PLEIN-AIR > Dix étapes faciles pour réparer de la fibre de verre

Dix étapes faciles pour réparer de la fibre de verre

by Benoit Laporte on 06/06/2010

in -CAMPING PLEIN-AIR, Bricolage Rénovation



Dans les années 70, j’ai très tôt appris à faire des réparations à la fibre de verre. Dès l’adolescence je suis devenu un passionné de descentes de rivières et un amateur de pêche;  il y a 30ans, les seules petites embarcations disponibles n’étaient que des chaloupes ou des canots de fibre de verre.  Une révolution pour ceux qui n’avaient connu que les verchères en bois ou les canots et chaloupes en aluminium.

Un peu d’histoire

Bien que la fibre de verre soit apparue dans les années 30, on commença à vraiment l’utiliser dans les produits de consommation de masse que dans les années 50 et 60. La corvette 1953,  fut la première automobile a être entièrement fabriquée en fibre de verre. A ce moment tout ce qui était à la mode était fait en “fibreglass”.  Rappelez vous les motoneiges, les chaises futuristes,  lampes, piscines, véhicules tout-terrain Terra Jet ou Argo, ailerons démesurés de “Muscle Car“, la légendaire De Lorean, les cabines de camionnettes, pédalos, voiliers, kayaks…  Notre quotidien était dorénavant envahi par cette résine futuriste.

Cette fibre était révolutionnaire mais assez fragile.  Sa légèreté, son bas prix et sa facilité à réparer ont permis aux canoteurs précurseurs de descendre les premières rivières éloignées, dans les années 60.

Rappelez vous le film culte Deliverance, Oscar du meilleur film en 1972, qui a officiellement “lancé” le canot-camping. Burt Reynolds, Jon Voight et Ned Beatty descendaient des rapides de niveau “expert” avec deux canots en bois et en aluminium.

Je me souviens de ma première descente en canot en 1974.  On faisait 4 heures de rapides et 2 heures de réparation de fibre de verre.  Vous deviez être habile dans les bouillants rapides mais aussi un artiste de la résine, de la fibre et du durcisseur.

Les 10 étapes de la réparation de la fibre de verre

Les produits utilisés pour réparer la fibre de verre sont nocifs et dangereux pour la peau et la santé.  Il est primordial de toujours travailler dans un milieu ventilé, ou idéalement travailler dehors. Portez de vieux vêtements, des gants chirurgicaux, un masque respiratoire de protection anti-poussière et des lunettes fermées de protection.  Les poussières de fibre de verre sont en fait des micro-particules de verre qui sont excessivement nocives pour vos poumons et vos yeux.

Le matériel nécessaire

  • Meuleuse (ou papier sablé)
  • 1 litre de résine de polyester
  • Une bouteille de 10 ml de durcisseur (catalyseur)
  • De la toile de fibre de verre de qualité (mat de verre)
  • Quelques spatules de plastique
  • Quelques assiettes en aluminium ou petits contenants carrés jetables
  • Quelques pinceaux (ou rouleaux)
  • Plusieurs gants chirurgicaux
  • Acétone pour nettoyer
  • Une boîte de papier cellophane (style Saran-Wrap)

1.  Évaluation des bris à réparer

Évaluer tout d’abord les réparations à effectuer et faites le nettoyage de la zone du bris.  Laver la “plaie” pour enlever la saleté.  Petit truc:  utiliser un nettoyeur à haute pression et bien laisser sécher.

2.  Réparation à la meuleuse

Sabler la zone à réparer à la meuleuse ou au papier sablé. N’hésitez pas à dépasser la zone pour vous assurer que votre résine collera bien à votre embarcation.  Il est essentiel de porter un masque anti-poussières et des lunettes de protection complète.

3.  Résine et durcisseur

La résine en contenant de 1 litre, disponible en commerce (18$ chez Canadian Tire), est toujours vendue avec une bouteille de durcisseur de 10 ml.  Si vous utilisez la moitié du contenant de résine (500 ml), vous devez utiliser la moitié de la bouteille de durcisseur (5 ml) et ainsi de suite. Mélanger une petite quantité à la fois, puisque la résine durcit assez rapidement.

Pour ma part, je m’équipe toujours d’une bouteille de durcisseur supplémentaire (3$ chez Canadian Tire) étant donné qu’un accident est si vite arrivé.  Cette petit tube est difficile à manipuler et a tendance à se renverser et à couler.  La marque de résine Bondo est propriété de la multinationale 3M.

4.  Bien se préparer

Il s’agit de bien se préparer avant de mélanger le durcisseur et la résine. Découper préalablement votre toile de fibre de verre et déposez la à portée de main. Placer votre spatule, pinceau, résine et durcisseur sur une table à côté de l’embarcation. Dès que le mélange est fait, vous n’aurez pas le temps de chercher votre équipement.

5.  Gant médicaux au latex

La résine est probablement le matériaux le plus difficile à nettoyer, surtout sur vos mains.  Généralement on utilise de l’acétone, un solvant très toxique.  Éviter d’en utiliser en portant des gants chirurgicaux jetables, faciles à trouver dans les grandes surfaces ou en pharmacie.  N’hésitez pas à les remplacer aussitôt qu’ils deviennent collants et inutilisables.

6.  La première couche de résine

Il est important d’étendre une première couche de résine sur l’endroit à réparer.  Plusieurs utilisent un pinceau ou un rouleau, mais je préfère la spatule de plastique.  La spatule est moins “propre” mais est moins coûteuse que les pinceaux ou rouleaux.  On peut aussi réutiliser la même spatule presqu’indéfinitivement.

7.  Pose de la toile (mat) de fibre de verre

La partie la plus délicate.  En mesurant préalablement la grandeur de l’endroit à réparer, découpez la dimension exacte de toile de fibre de verre (vendue en rouleau de 20 pieds (6 m) x 30 pouces  (75 cm) pour 15$ chez Canadian Tire).

Il existe plusieurs types de toile de fibre. Vous pouvez aussi vous procurer une trousse préemballée de réparation au prix de 25$.

8.  Pose de la deuxième couche de résine

Pour bien effectuer ce travail, vous devrez ici y aller de votre côté artistique. Concentrez vous sur l’endroit à réparer, malgré que le produit dégouline de partout.  Vous essuierez ou sablerez votre dégât à la fin.

L’important est que la toile soit complètement imbibée de résine. L’étape suivante corrigera les anomalies de l’artiste.

9.  Mon secret: la pellicule de cellophane

Pour éviter d’avoir à sabler le produit fini, je vous propose ce petit truc.  Placer une feuille de pellicule de cellophane sur votre réparation terminée.  Au lieu de sécher en quelques heures, le séchage se fera souvent en une douzaine d’heures et plus.  Mais vous vous sauverez de la pénible tâche du sablage avant la peinture. Vous pourrez ensuite enlever les résidus de pellicule avec un nettoyeur à haute pression ou un simple grattoir à peinture.

10.  La peinture du produit fini

Si le dommage est important, surtout à un endroit susceptible de se briser de nouveau (comme la coque avant), vous aurez sans doute à répéter le processus pour y appliquer une deuxième et même une troisième couche de fibre.  N’oubliez pas de bien sabler entre les couches pour maximiser l’adhérence de votre résine.

Après, vous n’aurez qu’à peinturer la blessure cicatrisée avec une peinture en aérosol vendue dans les grandes surfaces, à bas prix (3 à 4$).  Évitez de payer plus cher pour de la peinture pour la rouille ou l’automobile.  De toute façon même si la couleur de votre peinture n’est pas exactement la même, aussitôt sur l’eau, plus rien n’y paraîtra.

Autres alternatives

Il existe sur le marché d’autres produits intégrants la résine et la fibre de verre (comme le Tiger Hair d’Evercoat).  Je trouve cette pâte plus difficile à manipuler que la méthode traditionnelle.  Mais d’autres trouvent ce produit facile et rapide à utiliser.  Mais les résultats obtenus avec cette pâte sont nettement moins beau, mais tout est question de goût.

Vous pouvez aussi vous procurer des colorants de résine qui vous évitera d’avoir à repeindre votre embarcation.  Le choix de couleurs est par contre assez limité.


Soumettez un commentaire

1 Lung Chan 26 March, 2011 at 15:42

bonjour,

Merci pour les étapes pour réparer un canot.

J’ai une petite question, sur l’internet, certaines personnes dissent qu’il faut acheter la résine époxy plutôt que la résine de polyester qu’on retrouve courament chez Canadian Tire. Qu’en pensez vous? pensez vous que la résine de polyester rempli bien sa mission malgré ce qu’on dit?

2 Francis Lussier 27 March, 2011 at 15:04

Bonjour,

Premièrement merci pour les informations sur la réparation de la fibre de verre. J’ai 2 interrogations, est-ce le même procéder pour réparer des étoiles dans la fibre? Et ma deuxième question est: le disque que vous prenez pour la meuleuse est lequel?

merci

3 Benoit Laporte 29 March, 2011 at 19:45

@Lung Chan

Il faut comprendre que malgré le fait que la résine époxy est plus rigide, plus durable et plus légère, encore aujourd’hui 95 % des bateaux de plaisance de moins de 60 pieds sont encore fabriqués avec de la résine de polyester. L’adhérence de l’époxy est aussi meilleure ainsi que son imperméabilité.

La raison est assurément le coût. La résine d’époxy coûte environ 3 fois le prix de celle de polyester. Je vous invite à lire ce document en PDF assez court et intéressant sur les différences intrinsèques des 2 produits..

merci

Benoit Laporte

4 Benoit Laporte 29 March, 2011 at 20:11

@Francis Lussier

J’imagine que ce que vous appelez « des étoiles dans la fibre » est le résultat d’impact de rocs ou d’obstacles sur votre embarcation? Je sablerais cette étoile de telle façon que je puisse la réparer avec de la fibre de verre et de la résine, comme s’il s’agissait d’une fissure ou d’un trou. Vous n’avez probablement pas le choix puisque souvent ces « étoiles » ne sont plus imperméables à l’eau. De là peut-être l’origine de l’expression « Voir des étoiles, après avoir reçu un coup »…

Pour ce qui est du disque de la meuleuse, je ne connais pas le numéro par coeur de ce disque mais j’utilise un grain assez doux pour ne pas endommager encore plus ma fibre de verre.

Bonne chance

Benoit Laporte

5 Francis Lussier 31 March, 2011 at 18:46

@Benoit Laporte

Merci de vos conseils

Francis

6 SYLVIE 25 April, 2011 at 16:10

UNE BONNE PEINTURE POUR UNE PISCINE EN FIBRE
MERCI A LÀVANCE
SYLVIE:)

7 Yves 15 July, 2011 at 23:36

Salut Benoit Laporte,
Un truc qui va très vite. Tu prends une couche de résine et tu la mélange avec le mat de fibre de verre, des 2 cotés. Après tu la pose où tu veux boucher le trou en question. Tu fais une seule opération et c’est fini…

8 Isabelle 1 August, 2011 at 22:00

Un gros merci pour vos explications en plus y a les prix des produit SUPER, tres bien fait pour les debutant comme moi ,ca vas m aider a me lancer dans mon gros projet …l interieur d un DECK BOATH la coque est bonne ,je doit faire les traver (largeur du bateau)en contre plaquer et recouvrir de fibtre de verre ( pour y instaler mes 2×4 pour le plancher) …J aurais une question combien de litre de resine et de pied de fibre de verre mat ca me prendrais pour recouvrir 48 pied par 3 pied aproximativement !!! et combien de couche je devrais faire ? merci a l avance .
Isabelle.

9 Benoit Laporte 10 August, 2011 at 19:12

@Isabelle,

Ouf. Une grandeur de 48 pieds x 3, soit 144 pieds carrés! Mon article a été écrit pour traiter de la réparation d’une petite embarcation, pas un paquebot ;-). Pour vous conseiller, je vous suggérerais de contacter un professionnel spécialisé en réparation de bateau. Allez sur le web et dans les pages jaunes de votre région, tapez “Réparation bateau”.

Bonne chance!

10 Benoit 16 August, 2011 at 21:04

J’ai pose de la resine de fibre sur un bateau 17′ fibre glass il ne veut pas durcir (toujours collant apres 02 semaines) pourquoi et quoi faire. Merci

11 Benoit Laporte 17 August, 2011 at 00:34

@Benoit

votre résine est encore collante après deux semaines parce que vous n’avez pas assez mis de durcisseur dans votre mélange. Je ne sais pas si votre toile (mat) est durcie, mais probablement pas. Allez-y d’une autre couche de résine et mettez plus de durcisseur. Suivez les instructions sur le contenant cad le même % de durcisseur que de résine. Si vous utilisez 50 % du contenant de résine, utilisez 50 % du durcisseur. Ce n’est pas le temps de lésiner sur le durcisseur.

Bonne chance!

12 Benoit 17 August, 2011 at 09:25

Je crois avoir utiliser assez de durcisseur parce que je n’avais pas le temps nécessaire pour étendre les mélanges avant qu’il ne fige dans le contenant. Je n’ai pas utilisé de fibre parce que le but était de renforcir la surface qui étais usée et corrigée les éclats (étoile) d’impacte sur la surface.Le travail a été fait a l’extérieur, je croyais que la température aurait jouer dans les délais de séchage. Je fais quoi, j’attend, je resable la surface,je lave, ou je peut peindre meme si ce n’est pas completement sec. Merci

13 Benoit Laporte 17 September, 2011 at 22:25

@Benoit

Simplement refaire un nouveau mélange de fibre de verre, de résine et de durcisseur et remettre par dessus le mélange qui est encore collant. Je l’ai déjà essayé et ça a très bien marché

Benoit L.

14 Gilles Basset 10 November, 2011 at 12:42

Bonjour

Je cherche à recouvrir un très vieux reservoir d’essence qui est complétement percé en plusieurs endroits avec une resine un peu comme on fait une coque de bateau .Le métal a été sablé et je pourrai après couler à l’interieur une résine spéciale pour en assurer l’étanchéité.
Comment peut’on faire,la resine resiste t’elle aà l’essence.
Merci de votre réponse.

G.Bassset

15 Benoit Laporte 11 December, 2011 at 22:40

@ Gilles Basset

je ne suis malheureusement pas chimiste et il est difficile pour moi de vous conseiller quant à la résistance de la fibre de verre et l’essence. Par contre, je sais pertinemment que beaucoup de réservoirs d’essence sont fabriqués de fibre de verre et de matière plastique. Informez-vous à un marchand spécialisé.

16 Alain Fontaine 19 February, 2012 at 08:46

Bonjour Benoit,

Je me suis acheté une boite de pick-up en fibre de verre. Je dois la peinturer car je dois changer la couleur et de plus l’ancienne peinture a commencé à peler. Dois-je tout sabler avec un papier fin? Et avant de mettre la couleur désiré,dois-je y appliquer une couche spéciale ? Merci et bravo pour votre site.
Alain F.

17 Benoit Laporte 4 March, 2012 at 23:00

@ Alain Fontaine

Oui le sablage avec un papier très fin est indispensable pour permettre à votre peinture de bien coller à l’ancienne. De plus, je recommande une couche de fond (primer) avant d’appliquer la peinture de fibre de verre. Et sabler légèrement entre chaque couche de finition.

Benoit L

18 terese 25 March, 2012 at 09:01

quelle différence entre votre technique et la choucroute (pâte avec fibre de verre ) que l’on mélange avec un durcisseur et que l’on étale avec une spatule la suite est la même pour la finition merci.

jp terese france.

19 Benoit Laporte 4 April, 2012 at 16:28

@terese

Si vous lisez le dernier paragraphe de mon texte plus haut, vous verrez que je parle aussi de la pâte de fibre de verre, de ses forces et faiblesses. En plus d’être assez chère, cette pâte est relativement difficile à travailler. Mais j’avoue qu’elle est est moins complexe à bricoler mais les résultats sont nettement moins beau.

20 Nolwenn 8 April, 2012 at 14:32

Bonjour, je voudrais juste savoir qu’elle peinture je dois prendre pour repeindre mon canoé en fibre de verre, merci :)

21 Benoit Laporte 8 April, 2012 at 23:37

@Nolwenn.

dans les grandes surfaces, quincaillerie ou magasin nautique, vous retrouverez des apprêts (couche de base) et peinture en bonbonne pour fibre de verre. Assurez-vous de sabler très légèrement entre chaque couche pour assurer une meilleure adhérence.

22 aubert didier 11 April, 2012 at 07:11

bonjour merci pour vos conseil ,je suis en train d’enlever la couche d’entifoulig et la couche qui pour moi est du goudron (a l’odeur ) et arrive sur la couche de gel coat par endrois je detecte des fisure du au frotement du sable a maree descendante et des chocs du aux rechers a maree decendante donc en clair des trous qui prennent l’eau je voudrais rajouter une couche ou deux de toile fibre de verre et ensuite une couche de gel coat .
ma demarche est t’elle la bonne .
merci de votrereponse.

23 André Langlais 17 April, 2012 at 20:49

Un peu perplexe pour votre solution; vous semblez utiliser une résine polyester pour la réparation, cette résine est correcte pour les réparations de structure mais pour la couche extérieure cela me semble moins évident puisque cette résine n’est pas imperméable ! C’est justement le rôle du gelcoat mais ce dernier ne semble bien s’appliquer que dans un moule et non pour une réparation …
De plus, l’utilisation d’une peinture en aérosol est vraiment très discutable et n’est vraiment qu’un “camouflage” à court terme.
Selon mes recherches (… je fouille pour rénover un vieux canot dont le gelcoat est fendillé et très usé et c’est ainsi que j’ai trouvé votre article…), il existerait un “gelcoat de rénovation” appelé topcoat qui semblerait bien adapté aux travaux de finition et j’imagine que l’on peut y ajouter de la pigmentation pour la couleur.

24 alain vaucher 27 May, 2013 at 11:55

Heu… La De Lorean était faite en … acier inoxidable! Seules les portes étaient en fibre, mais recouvertes d’une feuille d’acier inox.

Mais merci pour votre tutoriel de réparation

25 Rèal D 11 August, 2013 at 17:32

Je me prépare à réparer le couvercle de mon ”air conditionné” au dessus de ma roulotre. Ca semble être du plastique peinturé. J’ai acheté chez Canadian Tire 1 litre de la résine BONDO et 8 pi.carré de FIBERGLASS MAT. J’ai l’intention d’en mettre en dedans et en dehors du couvercle. Il y a plusieurs fentes du au rayons de soleil qui l’ont gaté. Qu’en pensé vous ?

26 Benoit Laporte 9 November, 2013 at 20:38

Real D,

Désolé du retard à vous répondre. Je ne sais pas si de la fibre de verre peut se coller sur du plastique peint. Vous pouvez essayer un petit morceau pour voir si ça fonctionne avant de tout étendre. Tentez moi au courant.

Merci

27 eric 22 June, 2014 at 22:02

bonjour benoit jai la meme reparation a effectuer sur mon canot meme bris un peu que le tien.Doit on faire la reparation a l interieur aussi ou seulment a l exterieur sais suffisant.Merci

28 Benoit Laporte 24 June, 2014 at 17:32

Éric,

les émanations provenant de la résine sont toxiques. Si vous travaillez à l’intérieur, assurez-vous de bien ventiler votre pièce et de porter un masque. Pour ma part, je préfère travailler à l’extérieur puisqu’en plus la poussière de résine et de fibre de verre sont particulièrement envahissantes. Un garage avec une porte ouverte est l’idéal.

Benoit

Leave a Comment